forum.cnkendo-dr.com

Bienvenue sur le forum du comité national de Kendo et Disciplines Ratachées
Nous sommes actuellement le Mar Août 04, 2020 9:47 am

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 72 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Mon petit compte rendu de la coupe de Paris 2008
MessagePublié: Mer Juin 25, 2008 1:01 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
Cette année nous avons eu la participation du Naginata et c’était tout à fait appréciable qu’il y ait eu plusieurs représentants et représentantes de cette discipline dont l’arbitrage a été effectué par Mr Alain Guillaume que beaucoup d’entre nous connaissent et reconnaissent.

Celui-ci était responsable de l’arbitrage en Naginata , Mr André JUNOT était quand à lui, responsable arbitrage de la partie Iaido. Et enfin Mr Jean Pierre LABRU était responsable général de l’arbitrage en la présence du Président du CNK Mr Michel Guentleur.
J’ai pour ma part et en l’absence de Mr Malik AGAOUA DTR 75 sport-chanbara, été à nouveau sollicité pour être responsable de l’arbitrage en sport-chanbara sur cet évènement.

La particularité de regrouper plusieurs disciplines lors d’une compétition permet aux autres pratiquants de voir vivre des disciplines qu’ils ne connaissent pas forcément. Et ce type de rencontres se passe plutôt de façon festive avec un fair-play que personnellement j’apprécie beaucoup. Même si parfois j’ai entendu des critiques de pratiquants à l’encontre de disciplines qu’ils ne pratiquaient pas. Je conviens toutefois que tout le monde n’est pas obligé de s’intéresser aux mêmes choses. Néanmoins, j’estime que ce qui n’est pas nécessairement bon pour moi peut l’être pour un(e) autre…

C’est malgré cela, toujours sympathique de voir des pratiquants de Kendo se mettre au chanbara le temps d’une compétition. Je rappelle également à titre d’info que plusieurs combattants ayant participés aux combats de Kendo en équipes, sont également des compétiteurs d’un niveau très élevé en Chanbara et ont souhaités participer aux rencontres de kendo lors de cet évènement par gout du challenge. Ils sont évidement par ailleurs pratiquants de Kendo.

En termes d’expérience, l’arbitrage en Iaido fut également très porteur lors de cette édition. Les pratiquants de Iaido purent cette fois et contrairement à l’an dernier, réaliser leurs kata malgré l’absence d’un alter de la même discipline lors de la rencontre en équipe. Peut-être serait-il intéressant de revenir sur la proposition de kuri kuri concernant les katas aux choix du pratiquant dans le cas où il serait seul lors d’une rencontre ? (suggestion).

Il nous était de ce fait plus facile d’arbitrer (nous qui ne sommes pas arbitres de Iaido) et d’évaluer la prestation… malgré cela, j’ai tout à fait compris les raisons qui ont poussés les arbitres de Iaido (je pratique de façon très épisodiques depuis 10 ans mais plus assidument depuis 2 ans.) à valider la prestation de tel ou tel pratiquant. En particulier parce que j’étais dans la meilleure position pour les voir pratiquer. En tout cas, le jugement des arbitres confirmait ce que me transmet mon professeur de Iaido.

D’ailleurs à ce sujet, j’ai trouvé dommage que le public ne puisse voir leurs prestations de face. En effet, les pratiquants avaient le dos tourné au public. Je pense que cela aurait mieux permis aux spectateurs de se rendre compte de la prestation générale du Iaido, et de l’intérêt de cette discipline.

En tout les cas, je les remercie à titre personnel car j’ai beaucoup appris sur les prestations de Iaido dans ce contexte en les regardant arbitrer.

Je pense que la coupe de Paris est un type d’expérimentation qui apporte une ouverture d’esprit dont certains pratiquants auraient bien besoin. Je ne parle pas ici d’une généralité de pratiquants mais bien de l’état d’esprit d’un certain type de pratiquant allant jusqu’à prendre à parti un arbitre sous le prétexte que celui-ci n’a pas validé un point qui d’après les critères de ce combattant – de surcroit 5ème Dan – n’a pas estimé juste.

J’aurai pensé qu’à partir d’un certain grade un pratiquant pouvait avoir un certain recul sur la pratique et était capable de relativiser. Mais il ne semble pas ici que ce soit le cas.

J’ai discuté récemment avec Bernard DURAND qui me parlait de son passage du 7ème dan de Kendo et la question qui lui avait été posée par les membres du Jury concernait :

La compétition.

C’était une question ouverte, le jury souhaitait donc savoir ce que pensait le candidat.

Je ne développerai pas ici l’ampleur de sa réponse, mais j’ai retenu ceci :

La difficulté pour le compétiteur n’est pas son opposant unique. Car en fait, le compétiteur combat à 1 contre 4. En effet, vaincre le combattant d’en face est toujours possible, mais convaincre les 3 arbitres de la validité de l’action réalisée repose sur des notions beaucoup plus complexes.

***

A cette coupe de Paris, une nouvelle fois, il n’y avait pas assez d’arbitres et plusieurs pratiquants ont acceptés de prendre ces postes. Avec plusieurs d’entre eux, nous avons rediscutés postérieurement aux rencontres des différents arbitrages effectués, et ceux-ci ont convenu qu’il était tout à fait nécessaire de garder un libre arbitre afin de conserver une liberté de jugement.

Je remercie donc Madame Shimada de l'Usmb Kenyu, Messieurs Amara, Daviaud, Takeuchi et Jones du Budo XI ainsi que Mr Hounnou de Sartrouville qui ont accepté de façon tout à fait libre et amicale d’arbitrer lors de ces rencontres. Ceux-ci l’ont fait, à mon sens, d’une façon tout à fait louable et avec une honnêteté certaine.

De ce fait, les arbitrages du Shiajo « C » en compagnie de Me Corinne Plaisance n’ont pu toujours commencer en même temps que les autres shiajo.

Je remercie également à ce titre, messieurs Jean Claude Girot arbitre Kendo et Chanbara, Alain Girot et Jean Christophe Dannemard pour leur arbitrage en sport Chanbara. Et également ce dernier pour son arbitrage Kendo. Toutefois cela ne concerne pas le shaijo « C », sa participation avait été requise par Mr Guentleur et Labru sur le shiaijo « A ». Ceux-ci lui ayant visiblement estimé une compétence pour l’arbitrage de cette discipline.

Evidement je n’ai pas la liste des arbitres en tête, je souhaitais simplement remercier ceux qui ont accepté d’officier sur le même Shiaijo. Sans oublier dans mes remerciements les arbitres de Iaido...

Je ne remercie pas Mr Olivier Bardon et l’informe par l’intermédiaire de ce forum que si celui-ci n’est pas content de mon arbitrage, je l’invite à me remplacer dans cette fonction pour l’édition de 2009.

A moins qu’il n’accepte de remettre en cause ce type de comportement avec lequel – à titre d’arbitre - je ne peux pas adhérer. Au titre de participant à une compétition non plus d’ailleurs.

J’estime, que concernant mon arbitrage, je ne fais pas de copinage et qu’il soit tout à fait possible malgré tous mes efforts que je me trompe. Les membres des clubs où je suis licencié savent où j'en suis concernant cette recherche d’impartialité que je tente de mettre en œuvre lors de mes arbitrages. Si certains sont parfois en désaccord où souhaitent un retour d’expérience, cela se passe dans une tentative de compréhension de la situation pour progresser dans la pratique, et non d’un rejet de celui qui ne va pas dans leur sens. Encore faut il être dans une forme de receptivité et d’écoute pour qu’il soit possible d’échanger. Je dis ceci, bien qu’un arbitre ne soit absolument pas tenu de justifier sa décision auprès d’un compétiteur.

Néanmoins, d’un point de vue plus général, en tout cas pour ma part, ce type de comportement ne ferait que confirmer mon jugement.

Il reste qu’au-delà de ce petit aparté, La coupe de Paris à été comme à l’accoutumée une rencontre tout à fait réussie.

C’est pourquoi je remercie également Mr Julien DARASSE le président du CRK Paris, d’avoir su s’entourer d’une équipe agréable et compétente de juges de tables parfois un peu débordés par la spécificité de marquage des points de certaines disciplines. Mais qui au final, ont su parfaitement s’en tirer.

En particulier les juges de tables du Shaijo « C » qui ont maintenu leur attention malgré la « cuisson solaire de derrière les carreaux » pendant plusieurs rencontres et ont finalement sollicités avec l’aide de Michel Guentleur, un déménagement à l’ombre, et à une température plus acceptable pour continuer leur activité dans de meilleures conditions…

8) vivement les vacances

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Dernière édition par Blue VADOR le Mer Juin 25, 2008 1:34 pm, édité 2 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon petit compte rendu de la coupe de Paris 2008
MessagePublié: Mer Juin 25, 2008 1:10 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
à méditer...

http://www.tokitsu.com/presentation/art ... hinai.html

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Juin 25, 2008 3:00 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Avr 25, 2007 11:14 am
Messages: 510
Localisation: KEN GAKU KAN
Navrant qu'il y ai se petit reglement de compte totalement inaproprie et deplace. Au final je ne retiens que ca de l'article et c'est bien dommage...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Juin 25, 2008 3:49 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
moscalis a écrit:
Navrant qu'il y ai se petit reglement de compte totalement inaproprie et deplace. Au final je ne retiens que ca de l'article et c'est bien dommage...


Je ne crois pas que ce soit un règlement de compte. tu irai insulté un arbitre parce qu'il ne t'a pas donner le point que tu attendais ?

Parfois il est préférable de dire les choses en public plutot que de les laisser dans le secret pour qu'elles se répètent à l'infini.

Je ne changerai pas le monde, néanmoins je n'apprécie pas ce type de comportements et je tiens à ce que ça se sache. J'en ai parlé à quelques personnes que tu connais et elles étaient franchement étonnées.

Et soi dit en passant, je préfère le dire ici de façon à ce que cela soit entendu.

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu Juin 26, 2008 8:57 am 
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Jan 21, 2005 9:36 am
Messages: 304
Localisation: PARIS
Ce n'est pas bien d'insulter un arbitre !

Je remercie quand même Olivier BARDON ainsi que toutes les personnes anonymes d'avoir "participé" à la Coupe de PARIS 2008 !!

Participer au sens fort du terme à savoir bien sûr "compétiter" mais aussi aider à transporter le nombre restreint de tables et de chaises d'un point à un autre... selon les besoins des arbitres, aider à ranger etc sans avoir l'étiquette " OFFICIEL".

C'est ce que je retiendrais de l'ambiance de la coupe de PARIS car je n'ai pas assisté ni entendu parler de l'incident mentionné dans "l'article" (cf MOSCALIS) de Blue Vador.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu Juin 26, 2008 10:32 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
Décidément : "on aime pas ceux qui apportent une mauvaise nouvelle"

Je trouve que c'est bien de reconnaitre ces autres actions positives, mais ce serait bien aussi de reconnaitre ses actions négatives.

Et si il souhaite se manifester ici je trouve que ce serait assez courageux de sa part.

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu Juin 26, 2008 2:27 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Nov 27, 2005 3:50 pm
Messages: 793
Localisation: Paris - budo XI
Dénoncer un tel comportement pourquoi pas, débattre sur le respect des décisions des arbitres, etc pourquoi pas... mais discréditer publiquement sur un forum pour régler des comptes personnels ne sert strictement à rien (même si les faits sont vrais, d'ailleurs j'en sais rien, j'y étais pas). S'il y a un problème entre vous, réglez-le entre vous, ou avec des gens que ça intéresse.

Maintenant si tu veux parler de l'arbitrage en kendo, de la contestation de l'arbitrage, de la capacité des combattants à prendre du recul en shiai et à accepter les décisions même s'il ne sont pas d'accord... pourquoi pas... mais alors ne commence pas par balancer des noms.

Sinon le reste du compte-rendu est intéressant.

_________________
Un proverbe chinois dit que lorsqu'on a plus rien à dire, on cite généralement un proverbe chinois...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu Juin 26, 2008 3:14 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Avr 01, 2005 1:10 am
Messages: 67
Localisation: NIDF, Paris
Blue VADOR a écrit:
Et si il souhaite se manifester ici je trouve que ce serait assez courageux de sa part.


Avec toute l'amitié que j'ai pour toi, mon cher Blue Vador, il me semble que ce genre de phrase, qui ne revient finalement qu'à traiter quelqu'un de lâche par medium interposé, ressemble plus à une attaque personnelle qu'autre chose...

Qui plus est, tu parles de reconnaître les actions positives comme négatives : indépendamment de votre échange, Olivier et toi, pourquoi ne pas reconnaître que l'arbitrage, du fait de l'inexpérience de certains (qui n'avaient jamais arbitré), a parfois été flottant ou a dépendu essentiellement de l'arbitre principal, suivi dans ses décisions par les arbitres "débutants" ?
Comment ne pas rappeler l'incompréhension de certains kendôka ayant pris la place du pratiquant de chambara face à l'arbitrage du sport chambara (aucun rappel n'a d'ailleurs été fait avant la compétition vis-à-vis des éléments importants pour la prise en compte d'un coup en chambara, alors même que des gens ne pratiquant pas le chambara allaient être appelés à effectuer des combats dans cette discipline) ?
Pour ma part, en tant que pratiquant de naginata, il m'a semblé que certains coups étaient accordés, lors des shiai de kendô, plus ou moins aisément selon les trios d'arbitres, de même que l'arbitrage des isshujiai a donné lieu à son habituel lot d'incompréhensions dans un sens comme dans l'autre : pourquoi ce men est-il accordé au kendôka alors que le naginata no hito et lui sont au contact et que les deux armes restent au contact durant tout le coup ? pourquoi ce kote est-il accordé au naginata no hito (Hughes en l'occurrence) alors qu'il n'est manifestement pas valide ?

On pourrait continuer pendant longtemps sur ce sujet... Je rappellerais volontiers que si la coupe de Paris se déroule toujours dans une bonne ambiance, on retombe malgré tout dans une mentalité plus "compète" dès qu'on arrive en tableau, ce qui peut expliquer certaines réactions un peu vives (sans pour autant les justifier, hein, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit) ; et sans aucune condamnation ni aucun jugement moral ou de valeur de ma part, il me semble avoir vu souvent ces dernières années des équipes constituées uniquement de Japonais(e)s du Budô et du Kenyû accompagnés à chaque fois d'un iaidôka de très bon niveau, qui étaient là pour gagner la compétition, et pas pour constituer une équipe le matin même et se marrer dans une ambiance amicale... Une compétition, à l'issue de laquelle on remet des breloques et une coupe, n'est pour ainsi dire jamais "amicale" ; et ce, surtout quand on arrive à un certain niveau de la compétition, comme je le disais plus haut, d'où certaines tensions possibles.


A part ça, je me suis bien amusé, à cette coupe de Paris : elle a été riche d'enseignements pour ma pratique et mon état d'esprit, et les jigeiko du soir ont été l'occasion pour moi de pratiquer avec M. Goullon, en nito, et je pense pouvoir dire sans trop m'avancer qu'on s'est bien marrés (et maravés aussi)l'un et l'autre. :)

_________________
Grand Vizir, entité toshiromifunesque de NIDF, el Moody, otôto-chan, grand bavard (merci John :cool: ), etc.
Spirit of Poutre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu Juin 26, 2008 4:48 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Mars 24, 2005 5:45 pm
Messages: 1136
Localisation: Paris Budo 11
Sur l'arbitrage je ne prononcerai pas: je connais les deux parties, je ne sais rien de ce qui s'est passé, je n'ai qu'une seule version des faits... Bref pas assez d'éléments.

par contre je voudrais revenir sur la constitution des équipes. Les kendoka d'un certains niveau se connaissent tous très bien entre eux et je pense que losrqu'on a fait 10 ans de compétition ensembles il y a un lien évident et particulier qui fait qu'on fait une équipe avec les copains.
Et ça ne me choque pas. Je ne pense pas que ces gens soient là pour remporter un coupe facilement (arrête moi surtout si j'ai mal interprété tes propos, pour ça je suis la reine :? ). On pourrait éventuellement imaginer un e coupe par parrainage: une personne 3eme dan et plus; une personne1 er dan et plus;1 personne kyu... mais c'est une autre histoire.
L'avantage que je voit à cette coupe c'est qu'elle permet de rencontrer des personne qu'on ne voit pas d'habitude en compétition pour cause de catégorisation. On nous dit toujours qu'il faut pratiquer avec le plus de personnes différentes (grand; femme; gradé; massif;...): cette coupe est vraiment l'occasion d'appliquer cette règle au shiai.

Par contre c'est vrai qu'il n'est pas facile de venir tout seul sans "parrainge" et sans équipe. C'est vrai que c'est mieux d'être déjà trois ou quatre. Cela dit il reste que cette coupe (et j'en ai encore fait l'expérience ce week) permet de rencontrer des gens de club et de dicipline différente et que c'est pour ça que je fais de la compétion en général et la coupe de Paris en particulier.

Je suis d'accord qu'un petit rappel des règles de chambara n'auraient pas été du luxe pour les kendokas mais bon, à ce stade c'est vraiment histoire de perfectionner un coupe qui s'est, il me semble, bien passée.

_________________
Boulet un jour, boulet toujours...

pas besoin de mettre un kilo de poivre dans la cuisine, pour en savourer le gout....

Kendo cat!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu Juin 26, 2008 5:39 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Avr 01, 2005 1:10 am
Messages: 67
Localisation: NIDF, Paris
Calamity Ann a écrit:
par contre je voudrais revenir sur la constitution des équipes. Les kendoka d'un certains niveau se connaissent tous très bien entre eux et je pense que losrqu'on a fait 10 ans de compétition ensembles il y a un lien évident et particulier qui fait qu'on fait une équipe avec les copains.
Et ça ne me choque pas. Je ne pense pas que ces gens soient là pour remporter un coupe facilement (arrête moi surtout si j'ai mal interprété tes propos, pour ça je suis la reine :? ). On pourrait éventuellement imaginer un e coupe par parrainage: une personne 3eme dan et plus; une personne1 er dan et plus;1 personne kyu... mais c'est une autre histoire.


Je soulignais juste qu'il y a des équipes qui sont là dans le but de gagner, en fait ; facilement ou non, c'est une autre histoire. :wink:
Disons que quand on parle de la coupe de Paris comme d'une compétition amicale, il ne faut pas oublier qu'il y a deux termes dans l'expression, "compétition" et "amicale" : il me semble juste que pour certains c'est le côté amical qui prime, mais qu'il y a aussi cet aspect "compétition" qui induit parfois certaines tensions, réactions, désaccords, pour la simple et bonne raison qu'il y a pour certains un enjeu en bout de course.

Citer:
L'avantage que je voit à cette coupe c'est qu'elle permet de rencontrer des personne qu'on ne voit pas d'habitude en compétition pour cause de catégorisation. On nous dit toujours qu'il faut pratiquer avec le plus de personnes différentes (grand; femme; gradé; massif;...): cette coupe est vraiment l'occasion d'appliquer cette règle au shiai.

Par contre c'est vrai qu'il n'est pas facile de venir tout seul sans "parrainge" et sans équipe. C'est vrai que c'est mieux d'être déjà trois ou quatre. Cela dit il reste que cette coupe (et j'en ai encore fait l'expérience ce week) permet de rencontrer des gens de club et de dicipline différente et que c'est pour ça que je fais de la compétion en général et la coupe de Paris en particulier.


Tout à fait d'accord, c'est toujours enrichissant, et je pense que c'est pour ça que beaucoup de gens la font. :smile: Comme je disais, je suis content de ma journée. 8)

Citer:
Je suis d'accord qu'un petit rappel des règles de chambara n'auraient pas été du luxe pour les kendokas mais bon, à ce stade c'est vraiment histoire de perfectionner un coupe qui s'est, il me semble, bien passée.


Tout à fait, mais il est toujours bon de penser à améliorer les choses. En l'occurrence, je sais que cela a engendré quelques frustrations et incompréhensions. Surtout, je pense que ce serait bien qu'il y ait un petit briefing entre les arbitres avant la compétition, surtout lorsqu'ils sont appelés à arbitrer d'autres disciplines que les leurs, qui ne prennent pas forcément en compte exactement les mêmes choses.

_________________
Grand Vizir, entité toshiromifunesque de NIDF, el Moody, otôto-chan, grand bavard (merci John :cool: ), etc.
Spirit of Poutre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu Juin 26, 2008 6:27 pm 
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Mai 20, 2007 2:25 pm
Messages: 88
Localisation: Kenyu
Iznogoud a écrit:
et sans aucune condamnation ni aucun jugement moral ou de valeur de ma part, il me semble avoir vu souvent ces dernières années des équipes constituées uniquement de Japonais(e)s du Budô et du Kenyû accompagnés à chaque fois d'un iaidôka de très bon niveau, qui étaient là pour gagner la compétition, et pas pour constituer une équipe le matin même et se marrer dans une ambiance amicale...

Connaissant bien les équipes dont tu parle au Kenyû, je pense sincèrement que tu te trompe. C'est bel et bien l'esprit amical et la bonne ambiance qui prévaut. Comme l'a dit Calamity, il s'agit de gens qui se connaissent depuis longtemps, et profitent de cette coupe pour justement se retrouver dans des conditions "agréables".
Enfin, sur le Shiaijo C pour ne pas le nommer, j'ai vu un arbitre redonner quelques explications à deux kendoka qui allaient s'affronter en chanbara. C'est bien dommage que ça n'ai pas été le cas partout, maintenant comme tu le dis toi-même, le fait que ce soit une compétition "amicale" fait de ça un détail non ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu Juin 26, 2008 7:08 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Nov 27, 2005 3:50 pm
Messages: 793
Localisation: Paris - budo XI
Citer:
Disons que quand on parle de la coupe de Paris comme d'une compétition amicale, il ne faut pas oublier qu'il y a deux termes dans l'expression, "compétition" et "amicale" : il me semble juste que pour certains c'est le côté amical qui prime, mais qu'il y a aussi cet aspect "compétition" qui induit parfois certaines tensions, réactions, désaccords, pour la simple et bonne raison qu'il y a pour certains un enjeu en bout de course.

Bah, amical ou non, en shiai, ça fout toujours un peu les boules de voir les arbitres lever les drapeaux alors qu'on sait qu'il n'y avait pas point, ou inversement.
Moi ça m'est arrivé lors de la petite compétition amicale par équipes à la fin des UEK, l'enjeu final étant une bouteille de coca et un paquet de chips, ou quelque-chose comme ça :lol: , bref on était tous là pour s'amuser dans une ambiance totalement détendue et sympa... Je tire en 1, après quelques minutes de combat je prends un pion qui clairement pour moi n'y était pas, je perds donc direct (on faisait ippon shobu)... bon ben j'ai un peu râlé sur l'arbitrage auprès de mes coéquipiers. Je ne serais pas allé voir les arbitres, j'ai pas râlé contre eux en particulier (d'ailleurs j'étais incapable de me souvenir qui arbitrait), mais disons que j'ai grommelé, quoi. :P
C'est normal, je pense, c'est humain... surtout quand on est en équipe, même sans enjeu la pression est toujours là, on veut pas décevoir... Mais bon, c'est comme ça, c'est le kendo, on se rattrapera la fois suivante (attention aux UEK 2008... vengeance !! :twisted: )

_________________
Un proverbe chinois dit que lorsqu'on a plus rien à dire, on cite généralement un proverbe chinois...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu Juin 26, 2008 9:14 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Lun Juin 23, 2008 9:25 am
Messages: 9
Localisation: Torcy
Citer:
A part ça, je me suis bien amusé, à cette coupe de Paris : elle a été riche d'enseignements pour ma pratique et mon état d'esprit, et les jigeiko du soir ont été l'occasion pour moi de pratiquer avec M. Goullon, en nito, et je pense pouvoir dire sans trop m'avancer qu'on s'est bien marrés (et maravés aussi)l'un et l'autre. Smile


Tout a fait pour ma part je me suis vraiment bien marré, kendo naginata c'est deja interessant mais nito naginata c'etait carement délire ( bon je fait quoi avec mes 2 sabres .....)

Pour ce qui est des équipes en effet malgré le coté amical cela reste une compétition il y donc forcement un peu de tension surtout dans le haut du tableau, mais c'etait une tres bonne expérience, trés sympa, et on a meme prouvé que la coupe pouvais sortir de paris et venir faire un tour en seine et marne :)

_________________
kendo, geiko, nito, resto, dodo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Juin 27, 2008 11:43 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Déc 15, 2006 5:51 am
Messages: 105
je vois pas l'interet du passage sur olivier....

c'est du foutage de merde pur et simple...quand il est venu critique ton arbitrage tu lui as dit en face que t'aimais pas son atitude, pourquoi ne pas laisser l'histoire s'arreter la ....

on est 10 a faire du kendo on devrait essayer detre solidaires au lieu de ca le kendo francais est bourre dhistoires de mecs qui se haient pour des broutilles

surtout qu'il me semble qu' olivier ne vient pas sur ce forum et quand bien meme je crois qu il ya des utilisations plus interessantes pour cet espace

pour finir quelqun qui sait pertinement qu'il na pas le niveau pour arbitrer (je dit pas ca pour toi je sais pas qui t'es) ne devrait pas arbitrer une competition
meme pour une compete amical il ya des gens qui sentrainent serieusement qui se leve tot prenne sur leur conger
tout ca pour se prendre un men sur le shinai ca enerve ...
meme si lerreur est honnete cela reste une erreur


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Juin 27, 2008 1:52 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Avr 01, 2005 1:10 am
Messages: 67
Localisation: NIDF, Paris
Naryende a écrit:
Connaissant bien les équipes dont tu parle au Kenyû, je pense sincèrement que tu te trompe. C'est bel et bien l'esprit amical et la bonne ambiance qui prévaut. Comme l'a dit Calamity, il s'agit de gens qui se connaissent depuis longtemps, et profitent de cette coupe pour justement se retrouver dans des conditions "agréables".


Eh bien en ce cas, je suis ravi de m'être trompé ! :wink:
Vu de l'extérieur, ça donnait un peu l'impression d'une concentration de gens de bon niveau, d'où ma misinterprétation. :smile:

Citer:
Enfin, sur le Shiaijo C pour ne pas le nommer, j'ai vu un arbitre redonner quelques explications à deux kendoka qui allaient s'affronter en chanbara. C'est bien dommage que ça n'ai pas été le cas partout, maintenant comme tu le dis toi-même, le fait que ce soit une compétition "amicale" fait de ça un détail non ?


Je citais plus ce point comme une possibilité d'amélioration, pas comme une catastrophe. :smile: Les choses se sont déroulées de manière très différentes selon les shiaijo, les combats, les incompréhensions que j'évoquais n'ont pas été systématiques non plus !
Par contre, même si la compétition est amicale, tu admettras que toucher et ne pas marquer alors que tu es touché(e) et que ça marque, sans comprendre, n'est pas très agréable. C'est une source de déstabilisation, à mon humble avis, dans le cadre de compétitions de kendô ou de naginata, et cela peut être rageant pour un kendôka ou un naginata no hito de ne pas comprendre du tout ce qui est pris en compte lors d'un combat de sport chambara auquel il participe, alors même que les règles du chambara lui paraissent (je ne dis pas qu'elles le sont) moins structurées ou exigeantes.
Mais comme je le disais, tout cela n'était pas systématique. Et comme je le disais aussi, je pense que la majorité des gens se sont bien amusés durant cette coupe de Paris. :smile:

_________________
Grand Vizir, entité toshiromifunesque de NIDF, el Moody, otôto-chan, grand bavard (merci John :cool: ), etc.
Spirit of Poutre


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 72 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr