forum.cnkendo-dr.com

Bienvenue sur le forum du comité national de Kendo et Disciplines Ratachées
Nous sommes actuellement le Jeu Déc 05, 2019 9:07 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 85 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Août 02, 2008 10:28 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Fév 24, 2008 3:00 pm
Messages: 86
Localisation: JCMaisons-Alfort
Je suis entièrement d'accord avec vous ^^ (et je me méfie moi aussi des mots qui amènent à des dogmes)
Sinon moi je lis en ce moment L'Assomoir de Zola que je trouve bof, pas le meilleur Zola que j'ai lu ...
Après j'hésite entre La Confession d'un enfant du siècle de Musset ou Un Amour de Swann de Proust, si vous les avez lu vous pouvez peut être m'aider ? (ou du moins m'en parler ...)

moscalis a écrit:
Agatha Christie je n'ai lu que le Crime de l'Orient-Express j'en garde un souvenir enorme, sur le cul, tres bien ficele. Bref j'avais adore.
+1

D Marsac a écrit:
Moui Tolkien je t'accorde que ca dépend souvent de l'âge auquel on le lit.

En effet j'ai eu du mal avec Le Seigneur des Anneaux à 9 ans ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Août 02, 2008 10:40 am 
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Jan 21, 2005 9:36 am
Messages: 304
Localisation: PARIS
L'Assomoir de Zola que je trouve bof,

Pas de jeu de mots...

Personnellement, c'est simplement le meilleur bouquin de tous les temps !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Août 02, 2008 10:50 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Fév 24, 2008 3:00 pm
Messages: 86
Localisation: JCMaisons-Alfort
Bah je trouve que c'est bien écrit, c'est pas moi qui dirais le contraire !
J'adore la façon qu'a Zola de peindre ses personnages, leurs pensées, leurs envies, leurs actions, leurs inquiétudes, c'est de l'art, on croirait être un observateur omnicient, mais phase à une vraie scène, je veux dire que le réalisme est vraiment stupéfiant tant il est respecté !
Mais l'histoire en elle-même ... je sais pas, qu'est ce qui t'as plu dans ce livre pour qu'il soit le meilleur de tous les temps ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Août 02, 2008 2:22 pm 
kikoo a écrit:
ineditof a écrit:
,Est-il rien de précieux que la vérité ? Et toute l'autorité que peut avoir acquis un auteur pendant deux mille ans peut-elle balancer la raison & l'évidence ?



La vérité ne me semble pas "une" mais multiple, je me méfie des mots qui amènent à des dogmes... :D
Je ne suis pas sûre que l'on doive rechercher "l'autorité" d'un auteur au travers de ses ouvrages...:


hum...
L'auteur dit que la vérité est si précieuse, que la raison et l'évidence sont plus forte que l'autorité d'un auteur vieux de deux mille ans.
Il s'attaquait justement aux dogmes établis à une époque ou ceci le conduisait directement à la prison et la ruine. ( ce qui fut le cas il me semble )


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Août 02, 2008 3:33 pm 
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Jan 21, 2005 9:36 am
Messages: 304
Localisation: PARIS
Un brin provoc comme d'hab...
C'est le premier Zola que j'ai lu par hasard après j'ai voulu en lire d'autres...
Mais "l'assomoir" m'a "scotché" !

Tout m'a plu dans ce roman même l'histoire qui est même un peu "sakozyste".
Des gens modestes qui essaient de s'en sortir en croyant à la formule "travailler plus pour gagner plus" !
Trop actuelle, cette histoire !!

C'est vrai que c'est bien écrit mais on ne s'en aperçoit pas : on est pris. C'est génial.

Désolé : je ne suis pas critique littéraire. J'étais très moyen en explication de texte


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Août 02, 2008 8:28 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Fév 24, 2008 3:00 pm
Messages: 86
Localisation: JCMaisons-Alfort
NB a écrit:
Tout m'a plu dans ce roman même l'histoire qui est même un peu "sakozyste".
Des gens modestes qui essaient de s'en sortir en croyant à la formule "travailler plus pour gagner plus" !
Trop actuelle, cette histoire !!


C'est pas l'élement principal que je retiens de ce roman ... ce que j'épprécie, c'est les moments lyriques de Gervaise, un personnage qui nous est décrit depuis le début du roman comme très raisonnable, on la retrouve passionnée quand on nous raconte les débuts de son histoire avec Lantier, ensuite elle incarne une furie, lors de l'affaire de la laverie avec la grande Virginie, ou encore la joie et le bonheur qu'elle éprouve en achetant la boutique de la Goutte-d'Or ou lors de ses visites au jeune Goujet ... c'est ça, qui d'après moi rends ce livre particulier, parce que je me comprends en disant que je trouve l'Assomoir bof, c'est parce que je le compare aux autres épisodes des Rougeons-Macquard ou même aux autres écrits de Zola, j'en cherche la spécificité ... j'ai mentionné plus tôt l'admiration que j'avais pour le réalisme de Zola, il reste le même dans tous ses livres je pense, ce qui va faire qu'un Zola est bien, ça n'est pas la manière dont il est écrit, c'est la part d'originalité que l'on ne retrouve pas dans un de ses compères ...
Je me suis laissé allée là, mais c'est pas grave puisque je veux savoir ce que t'en penses ^^

PS :
NB a écrit:
Désolé : je ne suis pas critique littéraire. J'étais très moyen en explication de texte

Je pense qu'on peut être très moyen en explication de texte et être un bon critique littéraire ;) Après je suis pas spécialiste, je ne suis pas critique littéraire, mais je pense qu'on a pas besoin de l'être si on se base sur les sens premiers de ces mots. On peut tout à fait critiquer un livre, dire ce que l'on a aimé, ce que l'on a pas aimé, et le justifier, sans pour autant s'appuier sur un récit affin d'expliquer la visée de l'auteur quand il l'a écrit, ce qui d'après moi se rapproche plus de l'explication de texte justement ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Dim Août 03, 2008 11:25 am 
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Jan 21, 2005 9:36 am
Messages: 304
Localisation: PARIS
Tu as mieux expliqué que ce que j'aurais pu faire moi-même l'intérêt de ce bouqin.
Comme je l'ai dit, c'était le premier de Zola que j'ai lu donc je n'avais pas de point de comparaison.
Mais par la suite j'en ai lu pas mal et les autres ne m'ont pas semblé supérieurs en "scénario".

Ce que tu dis sur le réalisme m'a beaucoup touché et on transpose très facilement sur ce qu'on connait actuellement.

J'adore le côté "film d'époque AUTHENTIQUE". Eh ! oui ! (j'aurais aimé queYoshikawa ait vécu du temps de Miyamoto Musashi)

En plus, ce qui m'a vraiment surpris, c'est la facilité de lecture et de "rentrer dans l'histoire" car je me faisais une idée négative sur les livres "scolaires".
Pareillement, Proust ne m'inspire pas à priori.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Août 04, 2008 8:24 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Fév 14, 2008 5:38 pm
Messages: 742
Localisation: normandie
passionnants vos posts sur l'Assomoir...ai aimé beaucoup également, mais je suis un peu partisanne pour Zola dont j'aime la force d'écriture...le réalisme de la vie de Gervaise me cloue également, ce n'est plus une histoire, c'est la vie...
Pour Proust, je te conseille d'essayer, Lyna, après, c'est comme toujours une affaire de goût et de résonnance personnelle, pour ma part, Proust est un temple où je me sens chez moi :wink: , l'idéal serait de commencer par le premier tome complet "du côté de chez Swann" et surtout pas par le morceau souvent tiré et tronqué ( un amour de Swann) qui perd tout sens sens hors du livre, et en tous cas une grande partie de sa force...
Ensuite, si tu entres dans la magie de cette écriture musicale, tu auras tous les chefs d'oeuvre à la suite, dont "à l'ombre des jeunes filles en fleurs"..pour finir sur "le temps retrouvé", longue saga mais..que de merveilles... :D

_________________
kikoo
apprentie kenshi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Août 04, 2008 10:14 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Avr 25, 2007 11:14 am
Messages: 510
Localisation: KEN GAKU KAN
De ZOLA j'ai lu GERMINAL, j'ai adore, et LE VENTRE DE PARIS que je n'ai pas fini tant je l'ai trouve ennuyeux à mourir.

Je te conseil trois livres excellent :

1 - Dans la peau d'un noir, de JH GRIFFIN, Etat Unis année 50, un journaliste blanc se grime en noir afin de vivre "leur" quotidien. Sous forme de journal, tres fort en emotions.

2 - La vie devant soi, d'Emile Ajar alias Romain Gary, se livre à recu le Goncourt. Un jeune arabe est recueilli par une vieille prostitué juive. Ma arrache des larmes :cry:

3 - L'ami retrouvé, de Fred Uhlman, bref et dense, se livre traite toute la complexité et l’ambiguïté de la conscience humaine.

Il m'arrive souvent de les relire, et d'y trouver des emotions nouvelles.

Sinon là je viens de finir LEGEND de David GEMMELL, waouh trop bien.

_________________
Ca se reglera en keiko


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Août 04, 2008 10:29 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Fév 24, 2008 3:00 pm
Messages: 86
Localisation: JCMaisons-Alfort
Comme quoi même les moustiques sont capables d'être émus ^^
Tous les scénarios sont intéressents, et donnent vraiment envie de lire, mais face à mes réflexions actuelles, je pencherai sur le troisième (ce après avoir fini la stupide liste imposée de mon lycée), mais c'est vraiment marrant que tu m'en parles au moment ou tout mon esprit se penche sérieusement sur la question, ou du moins j'étais sur l'ambiguïté et la compléxité de l'être humain en général là ça se focalise sur la conscience, bref, parfait !!!
Germinal ? 'ai vu le film, dont je ne parlerai pas avant d'avoir lu le livre (qui m'attends depuis je ne sais combien de temps puisqu'il est dans maz bibliothèque depuis des lustres) Le Ventre de Paris, oui c'est bien l'impression qu'il m'a donné après avoir lu le résumé ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Août 04, 2008 10:48 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Fév 24, 2008 3:00 pm
Messages: 86
Localisation: JCMaisons-Alfort
kikoo a écrit:
l'idéal serait de commencer par le premier tome complet "du côté de chez Swann" et surtout pas par le morceau souvent tiré et tronqué ( un amour de Swann) qui perd tout sens sens hors du livre, et en tous cas une grande partie de sa force...

Je suis censée lire quatre livres avant la rentrée, deux imposés et deux au choix (oui, c'est une exclusivité de mon lycée c'thistoire-là) on nous a donné les titres des imposés, et une liste pour ceux qu'on choisis ... Préferant par dessus tout la littérature du XIX ème et étant une "partisante" du mouvement Romantique, mon choix s'est dirigé vers Musset et Proust, (je voulais avoir vos avis parce que je n'ai jamais lu Proust, et que des poèmes de Musset, jamais un texte en prose), et celui qu'ils exigent que ce soit "Un amour de Swann", (mais s'il me plait je lirait les autres de la "série", et je ferais remarquer l'erreur aux professeurs), voilà pour la petite histoire ^^

kikoo a écrit:
Pour Proust, je te conseille d'essayer, Lyna, après, c'est comme toujours une affaire de goût et de résonnance personnelle, pour ma part, Proust est un temple où je me sens chez moi :wink: [...] Ensuite, si tu entres dans la magie de cette écriture musicale, tu auras tous les chefs d'oeuvre à la suite, dont "à l'ombre des jeunes filles en fleurs"..pour finir sur "le temps retrouvé", longue saga mais..que de merveilles... :D

C'est bon, je suis convainque, le plaisir que tu prends à en parler que l'on ressent face au choix de tes mots (que j'ai mis en bleu) qui forment des expressions qui envoutent et fascinent le public que nous formons ... Particulièrement l'idée du temple, mais je te dirais si je la partage réellement après l'avoir lu ;)

PS: je poste en morceaux pour pas être trop barbante ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Août 04, 2008 11:02 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Fév 24, 2008 3:00 pm
Messages: 86
Localisation: JCMaisons-Alfort
NB a écrit:
Ce que tu dis sur le réalisme m'a beaucoup touché et on transpose très facilement sur ce qu'on connait actuellement.
J'adore le côté "film d'époque AUTHENTIQUE". Eh ! oui ! (j'aurais aimé queYoshikawa ait vécu du temps de Miyamoto Musashi)
En plus, ce qui m'a vraiment surpris, c'est la facilité de lecture et de "rentrer dans l'histoire" car je me faisais une idée négative sur les livres "scolaires".

C'est parce que Zola vivait à cette époque qu'il parvint à ce niveau de réaliseme, mais pas seuleument. Bien entendu, les coutumes et les moeurs de la société n'étaient inconnues de personnes, mêmes les classes sociales différentes connaissaient leurs secrets les unes des autres ... seulement il fallait (une fois encore) ne pas en parler. C'est (encore une fois) ce qui a posé problème à Zola après la publication de ses livres ... D'après moi, la sincérité des mots de Zola quant aux quotidiens de ses personnages, qui reflète en réalite le quotidien de sa société, juxtaposé à nos conaissances actuelles concernant son siècle facilitent la compréhension, la reception, pour le lecteur, du message envoyé par l'auteur ... Et c'est justement ce réalisme, qui permet au livre de se lire facilement ... ce réalisme composé de sincérité et des descriptions d'un homme qui connait son siècle et qui ne craint pas de le divulger au grand jour ... (d'où la necessité des longues et réputées descriptions de Zola, elles sont indispensable à son réalisme)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Août 04, 2008 11:09 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Avr 25, 2007 11:14 am
Messages: 510
Localisation: KEN GAKU KAN
Tu devrais lire :

1 - Le rouge et le Noir, de Stendhal - LE romantisme, "Il est tant de maitresses mais il n'est qu'un amour" - j'adore.

2 - Bel-Ami, de Maupassant. Un style different et remarquable.

_________________
Ca se reglera en keiko


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Août 04, 2008 11:24 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Fév 24, 2008 3:00 pm
Messages: 86
Localisation: JCMaisons-Alfort
Encore quelqu'un qui a adoré Bel-Ami de Maupassant ! Décidemment ! Cet homme est un calculateur, il n'attise pas pour autant les convoitises et n'en reste pas moins envoutant ... Ses coups sont abominables, il n'a aucune parole, aucun principe, il reste pourtant encorcelant à cause de son physique, mais pas seulement, à cause de ce caractère qui émane de lui, ce respect et ce charme paradoxal qui plait, et c'est parce qu'il plait qu'il en arrive là, pas unniquement parce qu'il joue de ses maîtresses et de ses contact ... Bref, j'ai adoré, et la fin est subliiime, atteste plus qu'aucun passage la monstruosité décadente de ce personnage ...

J'aime beaucoup le style de Stendhal, une écriture spontannée pleine de vie tant les précisions flauberiennes manquent ... Mais je n'ai pas lu ce livre là, pas par faute d'envie, mais tu viens juste me rappeler son existence, je dois avouer qu'après en avoir tellement entendu parler il m'est complétement sorti de l'esprit ! Je te remercie bien !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Août 04, 2008 11:29 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Fév 24, 2008 3:00 pm
Messages: 86
Localisation: JCMaisons-Alfort
PS: merci pour la citation, je ne la conaissais pas celle-là, j'adore !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 85 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr