forum.cnkendo-dr.com

Bienvenue sur le forum du comité national de Kendo et Disciplines Ratachées
Nous sommes actuellement le Lun Avr 23, 2018 4:33 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Mai 31, 2006 4:40 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Lun Mai 29, 2006 2:06 pm
Messages: 674
Localisation: Lyon
Ne pas trop boire, c'est sur ! Sinon le ventre fait du bruit, on a l'impression bouge tout seul, et c'est la cata...



Mais un peu et régulièrement, oui !



Un nutritionniste m'a dit que dans l'effort il faut boire bien avant, et un peu (mais régulièrement) pendant. Sinon, au moment où a soif, on est déjà sous-hydraté et on a perdu qque chose comme 10% du potentiel physique.



Moi je ne me pose pas la question, vu tout ce que je sue, si je ne m'abreuve pas je finis l'entrainement comme un raisin sec :wink:



Et en rentrant à la maison sur la balance "tiens, j'ai maigri", "non, tu t'es lyophilisé..."



David


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Mai 31, 2006 6:03 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Nov 27, 2005 3:50 pm
Messages: 793
Localisation: Paris - budo XI
Calamity Ann a écrit:
Par contre Noureev s'autorisait une bouteille de vodka dans la salle de répétition. J'ai jamais oser tester (surtout en kendo où les conséquences pourraient etre dangereuses!!). :oops: :oops:


En kendo la vodka c'est "avant" et "après", mais pas pendant. :lol:



Non, sans rire, pour ce qui est d'aller boire, je pense réellement que l'interdiction formelle d'aller boire pendant le cours c'est idiot. Evidemment, on ne va pas aller boire pendant une démonstration ou un exercice... mais dans les temps morts, si on est discret, pourquoi pas ?...

_________________
Un proverbe chinois dit que lorsqu'on a plus rien à dire, on cite généralement un proverbe chinois...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Oct 14, 2006 10:08 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Oct 14, 2006 2:04 pm
Messages: 9
Localisation: Suisse
Cela fait quatre mois que je fais du kendo (ouais.. presque :mrgreen: ) et je n'arrive pas à me défaire de la terrible impression de ne rien savoir... A chaque fois que j'entre dand le dojo j'ai peur de faire quelque chose de faux ou de manquer de respect.



Pourtant je pense qu'un guide serait inutile. Ceux qui le liraient sont ceux qui naturellement font preuve d'interêt et obsèrevent leur sempai et essayent de comprendre. Je pensent que ceux qui ne font pas plus attention que ça à l'étiquette et à la politesse le liraient mais n'en retireraient pas grand chose.



Et puis c'est au débutant de prendre sur lui et d'aller au besoins poser des questions (à la fin du cours ! Je pense que c'est le meilleur moment.) A mon avis c'est aussi une manière de s'integré dans le club. (Même si au début j'avais envie de poser tellement de questions que je ne savais plus quoi dire!)

Je pense avoir encore énormément à apprendre sur l'étiquette, mais je imagine que tant qu'on a une tenue (de corps aussi pas seulement le hakama et le kendogi, ce qui d'ailleur me paraît évident) et une atitude correcte, que l'on montre de la volonté pour apprendre, l'étiquette s'apprend petit à petit en observant et écoutant le conseils que l'on peut nous donner.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mar Avr 24, 2007 11:06 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
En fait, nous sommes d'accord sur le principe du REI GUIDE...

C'est Plutot une bonne idée.

Pour la politesse dans le dojo, point n'est besoin d'élargir le débat, cela peut se faire oralement et avec tact.

A mon sens tout ce qui est de l'ordre de la transmission de certains codes spécifiques au Kendo pourraient être formalisés.Et c'est déjà le cas dans certains dojo.

Mais il y a parfois des nuances...

Rédiger un document de référence reste utile et libre a chacun de s'en inspirer. :roll:

La mise en commun des façons de procéder seraient interressantes...

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Reigi
MessagePublié: Jeu Sep 18, 2008 7:16 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Oct 29, 2005 5:41 am
Messages: 318
Localisation: Derrière un tronc ou à la caisse d'épargne
inedit a écrit:
Bonjour et bienvenu



Question a la cantonade (non, ce n'est pas une prouesse technique de Cantona :lol: ) :



Si vous deviez realiser un petit guide du REIGI assez court, quel sommaire choisiriez vous, quelles notions vous paraissent le plus fondamentales.



Attention, il faut que ca serve au jour le jour dans les entrainements quotidiens. Rien que du pratique, pas de la pure theorie.



cjp

voici ce que l'on a fait au dojo, avec le président, en cherchant en compilant et en adaptant. ce document n'est donné qu'aux anciens et senpai qui par leur exemple doivent le faire vivre, rien à voir avec un machin placardé qui prend la poussière et que personne ne regarde jamais
bonne lecture
"L'ETIQUETTE EN KENDO
"En Kendo tout commence et tout fini par un salut"
Le cérémonial est nécessaire et essentiel dans tous les arts martiaux, comme d’ailleurs dans toute
recherche, car il permet à l’élève d’apprendre avant d’avoir pris conscience de la finalité de son
travail.
Reishiki est un mot japonais que nous traduisons généralement par le mot "étiquette". Reishiki est
composé de deux caractères : REI, qui signifie "salut, salutation, courtoisie, étiquette" et SHIKI, qui
signifie "cérémonial, formalité, rite, règle de l'art, officiel".
REIGI (l’étiquette) est l’expression du respect mutuel à l’intérieur de la société. On peut aussi le
comprendre comme le moyen de connaître sa position vis à vis de l’autre. On peut donc dire que
c’est le moyen de prendre conscience de sa position.
Le caractère REI est lui même composé de deux radicaux : shimesuhen, et yutaka.
Shimesu signifie "montrer, mettre en évidence", et yutaka, "richesse". Utilisés ensemble, on peut
dire que le caractère REI veut dire "mettre en évidence sa richesse intérieure".
GI signifie «l’homme et l’ordre », désignant ce qui est ordre et qui constitue un modèle.
Dépourvu du concept de REISHIKI, les BUDO ne sont que des méthodes violentes de combat. La
maîtrise du REISHIKI est donc une manifestation du plus haut niveau de maîtrise de la discipline.
Par ailleurs, le REISHIKI est peut-être le premier résultat concret que le pratiquant est susceptible
de laisser transparaître dans la vie de tous les jours, c'est-à-dire en dehors du DOJO.
Le REISHIKI, ne peut-être une chose figée, un rituel immuable dont il suffit de suivre la formule
pour bien le faire. Il est "vivant" et aucune exécution machinale ne saurait remplacer la véritable
compréhension du sens profond du REISHIKI.
Il s'agit plutôt d'un langage sans parole dont l'exécution correcte, dictée par une perception juste
des circonstances, permet au pratiquant d'exprimer une attitude, un sens et une compréhension,
souple et hautement nuancée de lui-même et de sa place dans le "maintenant".
Les préliminaires que l'étiquette impose permettent à des inconnus de s'exercer ensemble à établir
une relation, quel que soit leur niveau, et représente une transition entre les activités quotidiennes
et le travail sur soi.
Elle apprend aussi à « connaître sa place », c’est-à-dire à évaluer les distances nécessaires entre
soi-même et le monde (êtres ou objets) et à conserver ainsi une marge de sécurité suffisante.
Les véritables trésors qu'elle recèle et révèle se situent dans l'indispensable présence mentale
qu'elle exige, le ZANSHIN, ou vigilance, que l'on peut traduire par la pleine conscience des actes
de tout instant... ainsi que par le travail d'observation et d'amélioration qu'elle permet d'accomplir
en permanence sur soi-même. Respecter la méthode dans la mesure où celle ci respecte l’être
humain.
"Le but de toute étiquette est de cultiver votre esprit de telle manière que, même lorsque vous êtes
tranquillement assis, l'idée ne puisse même pas venir au plus grossier des hommes d'oser vous
attaquer"
Selon un vieil adage : « Le règlement opprime ; la règle libère ».
1 - En entrant dans le dojo et en le quittant vous devez saluer.
2 - On quitte ses sandales (Zoori) et on les range en les tournant vers l'extérieur en
évitant de tourner le dos au Shinzen, puis l'on salut toujours en direction du KAMIZA .
3- Respectez vos instruments de travail : le GI (tenue d'entraînement) doit être propre
et en bon état, les armes rangées lorsqu'elles ne sont pas utilisées. Respectez vos
partenaires en veillant à votre propreté corporelle avant d'entrer dans le dojo. Coupezvous
régulièrement les ongles des mains et des orteils. Votre extérieur est le reflet de
votre intérieur.
4 - Ne vous servez jamais d'un Gi, d'un bogu ou d'armes qui ne vous appartiennent
pas.
5 – Veillez à vérifier avant, pendant et après le cours l'état de votre matériel et en
particulier celui de votre shinaï et de votre bokken, l'attention que l'on porte à soit et
aux autres passe également par le respect de la sécurité de la pratique.
6 - Quelques minutes avant l'entraînement, vous devez y être "préparé". Ces quelques
minutes permettent à votre esprit de faire le vide, de se débarrasser des problèmes de
la journée. Ils préparent à l'étude. A vous de trouver.
7 - Le cours commence et se termine par une cérémonie formelle. Il est essentiel d'être
à l'heure pour y participer ; toutefois si vous arrivez en retard, vous devrez alors
attendre assis à l'entrée du dojo jusqu'à ce que l'enseignant vous fasse signe de vous
joindre au cours. Saluez-le en entrant sans perturber le cours.
8 - La façon correcte de s'asseoir sur le tapis est la position en SEIZA. Mais si vous
êtes blessé au genou, vous pouvez rester debout. N'allongez jamais les jambes et ne
vous adossez pas au mur ou à un poteau. Vous devez être disponible à chaque
instant.
9 - Ne quittez pas le dojo pendant l'entraînement sauf en cas de blessure ou de
malaise et en avertissant le professeur ou le senpai.
10 - Quand le professeur montre une technique, vous ne devez pas parler. Regarder
attentivement. Après la démonstration saluez votre partenaire et commencez à
travailler.
11 - Dès que la fin d’une technique est annoncée (YAME !), arrêtez immédiatement
votre mouvement et saluez votre partenaire.
12 - Si pour une raison ou pour une autre vous devez poser une question au
professeur, manifestez-vous d’un signe de la main sans l’interpeler et attendez le
moment opportun.
13 - Respectez les pratiquants les plus gradés. Ne contestez pas la technique qui vous
est enseignée, vous pouvez cependant en discutez après l’entraînement (comme du
reste si vous le souhaitez…).
14 - Vous êtes là pour travailler, non pour imposer vos idées aux autres. Il ne doit donc
pas y avoir de « cours dans le cours ».
15 - Parlez le moins possible dans le dojo. Le KENDO est une expérience de
transmission vers l’autre et le soi (d'âme à âme comme aime à le souligner les
professeurs Japonais) ; ce n’est pas une séance d’expression libre du « moi ».
16 - Ne vous prélassez pas dans le dojo avant ou après les cours. Il est réservé à ceux
qui désirent étudier, litteralement « dojo » signifie : l'endroit ou l'on travaille la voie, et
non la voix. Ne vous asseyez pas sur une chaise ou sur les bancs dans les gymnases
si vous êtes en tenue. Dans tous les cas, ne perturbez pas le cours en parlant si vous
ne travaillez pas (MITORI GEIKO).
17 – Le dojo devrait être balayé avant et après le cours. Chacun est responsable de la
propreté du DOJO. La propreté du DOJO est révélatrice de l’état d’esprit de ceux qui le
constituent, comme l'attitude est le reflet de l'âme du pratiquants.
18 - Il est impoli de manger, boire, fumer mastiquer du chewing-gum dans le DOJO
pendant l'entraînement, et même à n'importe quel moment (ceci n’exclus pas la
convivialité après l’entraînement).
19 - Le port des bijoux est à proscrire pendant l'entraînement en partie pour des
questions de sécurité.
20 – N’impose pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’il te fasse mais n’oublie pas
non plus que le rire est le propre de l’homme.
21 – On salue de la même manière le professeur ou le partenaire. On ne passe pas
entre deux combattants qui se font face, ni devant ceux qui sont assis. On veillera à ne
pas enjamber le shinai, le bokken ou bien une armure.
22 – A la fin du cours, il est coutumier d’aller saluer et remercier, soit debout, soit en
seiza, tous les partenaires de travail de la séance, en commençant par les plus gradés.
23 – Il convient d'éviter, dans la mesure du possible compte tenu du nombre de
pratiquants sur le tapis, de s'entraîner juste devant le Shinzen, qui est la place du
professeur, et dans tous les cas on ne doit pas s'asseoir devant en lui tournant le dos,
même le cours terminé, comme par exemple pour plier son hakama ou son bogu.
24 – Il convient de faire son possible pour respecter l'harmonie du Dojo et donner de la
plénitude à la pratique.
25 – La politesse et la courtoisie qui ont été les vôtres au DOJO doit être la même
dans vos familles, avec vos amis, vos collègues de travail ou un étranger.
Que la joie soit dans les coeurs avec Kiai et sueur afin qu'avec le coeur intervienne la
bienveillance, la compassion, la consideration, la sympathie, la gentillesse, la
comprehension et l'humanité, ce que les Japonais expriment par Omoiyari.( 思いやり)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: licence et procuration
MessagePublié: Sam Sep 20, 2008 12:19 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
Profiter de faire un journal de club et dans le même temps, rappeler les fondamentaux du dojo, chapeau !

entre astroboy et kokorotof ya que des gens trop fort ici...
pour le contenu, tu n'as pas créer un post pour que tout le monde mette ses idées et pour chacun puisse puiser dedans ?

mutualisons l'info non ?

8)
la part de londre...

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Sep 20, 2008 5:18 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Lun Nov 29, 2004 11:35 pm
Messages: 278
Localisation: Budo XI Paris
Merci une nouvelle fois tchikaree ! Un long, mais un bon post; il faudra que je prenne le temps de le regarder à tête reposée. :lol:

Si j'osais un bon mot "Tchikaree ! Un trésor de bienfaits !"

Merci encore !

_________________
Les détails sur les UEK : http://uekendo.spaces.live.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Dim Sep 21, 2008 3:07 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Oct 29, 2005 5:41 am
Messages: 318
Localisation: Derrière un tronc ou à la caisse d'épargne
JP_Labru a écrit:
Si j'osais un bon mot "Tchikaree ! Un trésor de bienfaits !"

Merci encore !

Il ne faut pas car ce travail n'est pas le fruit du mon seul cerveau malade :lol: , mais du travail de recherche sur le net en particulier grâce au pratiquant d'Aïkido et à une foule de textes épluchés, compilés, raturés..... nous l'avons fait au dojo pour plusieurs raisons, dont la principale est que l'on ne peut construire et bâtir sans règle. En faisant les stages d'enseignements à Paris, nos professeurs n'ont de cesse de répèter: "en tant qu'enseignant vous devez être exemplaires". La force du kendo est que chacun est un enseignant, un exemple et un miroir pour l'autre. Nous l'avons fait également grâce à une phrase de Monsieur Uegaki Sensei lors de sa venue dans notre petit dojo de Bergerac. Avant de pratiquer et avant de saluer, il a dit: " merci de partager ma culture"....c'est aussi simple que cela :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Sep 22, 2008 8:28 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Déc 10, 2004 1:48 pm
Messages: 428
Localisation: SHUDOKAN - Narbonne
tchikaree a écrit:
JP_Labru a écrit:
Si j'osais un bon mot "Tchikaree ! Un trésor de bienfaits !"

Merci encore !

Il ne faut pas car ce travail n'est pas le fruit du mon seul cerveau malade :lol: , mais du travail de recherche sur le net en particulier grâce au pratiquant d'Aïkido et à une foule de textes épluchés, compilés, raturés..... nous l'avons fait au dojo pour plusieurs raisons, dont la principale est que l'on ne peut construire et bâtir sans règle. En faisant les stages d'enseignements à Paris, nos professeurs n'ont de cesse de répèter: "en tant qu'enseignant vous devez être exemplaires". La force du kendo est que chacun est un enseignant, un exemple et un miroir pour l'autre. Nous l'avons fait également grâce à une phrase de Monsieur Uegaki Sensei lors de sa venue dans notre petit dojo de Bergerac. Avant de pratiquer et avant de saluer, il a dit: " merci de partager ma culture"....c'est aussi simple que cela :lol:


Tchikaree est un gros fainéant qui pompe tout ailleurs et s'en sert pour se faire brosser les poils par les sensei (Labru Sensei à la brosse qui fume)...

Bon, en fait, il faut reconnaître que Tchikaree est un homme bon et généreux et qu'il plaît à tout le monde et que ça me fait foutrement ch... !
(moi, à chaque fois que je parle, la moitié de l'assistance se marre et l'autre à envie de me tuer... Pffff 50 % c'est beaucoup ! ;-))

Plus sérieusement, La KENDOC Ligue, prépare un long article, illustré et vidéoïsé sur ce sujet du Reigi. Ce sera d'ailleurs le premier (mais pas dernier) article du genre, car il nous semblait à la fois naturel et nécessaire de commencer par le début, à savoir : Dire "Bonjour, j'ai vu de la Lumière, je suis rentré, j'aimerai jouer avec vous, est-ce possible ?"
Que l'on traduit régulièrement par "Onegaishimasu".

A suivre...

_________________
in Kendoc we trust !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Sep 22, 2008 9:12 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Fév 14, 2008 5:38 pm
Messages: 742
Localisation: normandie
et bien entendu, comme toutes les "règles", le bon sens saura les adapter aux individus et aux circonstances, afin d'amener le pratiquant à suivre l'étiquette parcequ'il la comprend et y adhère et non pas parcequ'il la subit comme une contrainte sans fondement...
On ne peut pas enseigner l'étiquette de la même façon à un enfant de 10 ans et à un adulte, par exemple, même si au bout du compte, chacun la suivra de façon identique, le chemin pour y parvenir sera différent...c'est la force de nos Senseis de savoir adapter l'enseignement à chaque élève, surtout si une sensibilité particulière se fait jour, y compris concernant l'étiquette...
Un petit loup de 10 ans comprend beaucoup mieux pourquoi il faut plier son hakama avec respect et d'une certaine façon, si on prend le temps de lui expliquer auparavant la symbolique de chaque pli et l'histoire du hakama... :wink:

_________________
kikoo
apprentie kenshi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Sep 22, 2008 11:09 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Oct 29, 2005 5:41 am
Messages: 318
Localisation: Derrière un tronc ou à la caisse d'épargne
kikoo a écrit:
et bien entendu, comme toutes les "règles", le bon sens saura les adapter aux individus et aux circonstances, afin d'amener le pratiquant à suivre l'étiquette parcequ'il la comprend et y adhère et non pas parcequ'il la subit comme une contrainte sans fondement...
On ne peut pas enseigner l'étiquette de la même façon à un enfant de 10 ans et à un adulte, par exemple, même si au bout du compte, chacun la suivra de façon identique, le chemin pour y parvenir sera différent...c'est la force de nos Senseis de savoir adapter l'enseignement à chaque élève, surtout si une sensibilité particulière se fait jour, y compris concernant l'étiquette...
Un petit loup de 10 ans comprend beaucoup mieux pourquoi il faut plier son hakama avec respect et d'une certaine façon, si on prend le temps de lui expliquer auparavant la symbolique de chaque pli et l'histoire du hakama... :wink:

Tout a fait d'accord, mais pour mémoire j'ai fait passer le reigi au senpai de la section jeune, et leur première réponse, fut c'est normal :lol: , pour certains, cela a été vécu comme une reprise en main :evil: ....je part du principe que l'on doit faire confiance quelque que soit l'âge. et avant tout le reigi est également essentiel pour une pratique en toute sécurité


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr