forum.cnkendo-dr.com

Bienvenue sur le forum du comité national de Kendo et Disciplines Ratachées
Nous sommes actuellement le Dim Juin 07, 2020 3:56 am

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: faut-il ?....pas faire de fautes...!!!
MessagePublié: Mar Avr 18, 2006 11:19 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Nov 19, 2005 5:42 pm
Messages: 1769
Localisation: Dans la forêt humaine....
Image..J'ai fait pleins de fautes de frappe, dans mon dernier post ci dessus...désolée... :? :cry:

_________________
Il n'y a de simple que l'hypocrisie et la routine.
Il n'est qu'une humiliation pour la femme, l'injustice.

Jean GIRAUDOUX


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mar Avr 18, 2006 6:06 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mar Sep 13, 2005 4:54 pm
Messages: 924
Localisation: dans la meute...
kenshi keii a écrit:
Okami, c'est tres philosophique ce que tu dis et je crois assez proche de la vérité. C'est plus la peur de mal faire, d'etre jugé voire réprimandé que la peur de se faire massacer car comme chacun le sait : " les kenshi n'ont pas peur d'avoir mal "






Oui mais ça c'est parce que les kenshis n'ont jamais combattu contre les furies sinon "ils auraient peur", aussi brave soient-ils...Image!!!



Après, pour la "peur", je ne sais pas finalement si c'est vraiment de la peur, c'est peut être juste une appréhension...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Avr 19, 2006 5:55 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Fév 15, 2006 6:55 pm
Messages: 441
Localisation: tekkaba,puyricard
Okami, mmmmm ouais ça doit ëtre ça !!!!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu Avr 20, 2006 1:26 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Fév 24, 2006 11:20 am
Messages: 74
Localisation: Dans le huit zéro
Jean-Pierre (se) pose une grosse question.Image



L'attitude que l'on adopte devrait normalement être toujours la même quelque soit le jigeiko. Mais là on a forcément (à l'insu de son plein gré) plus de déférence, pour utiliser un autre mot que Falbala (retenue). Ce doit être je pense notre façon de dire au prof, je suis ton élève. Mais cela ne doit surtout pas entâcher notre énergie dans le combat.



D'ailleurs quel combat ? On sait trés bien que l'on peut prendre ippon deux millisecondes après le sonkyo ou plus tard et les autres viendront en leur temps. Alors on a absolument rien à perdre et tout à gagner. Grosse énergie et s'engager à fond. La "peur" c'est bien de la ressentir, ça permet de travailler dessus et de la laisser au vestiaire, l'égo pareil. (Je cite tout le monde car tous les posts sont intéressants).



Envoyer la semoule face au professeur c'est aussi lui permettre de travailler. Pour sa recherche personnelle il a besoin de matière et pour être pédagogue il a besoin de connaître ses élèves.



Alors on lui montre son meilleur kendô et ses plus gros défaults. Quand on passe un check-up, si on ne dit et montre pas tout, à quoi bon ?



Jigeiko avec un professeur, c'est un cours particulier. Quelle chance, il faut en profiter! Le temps est précieux au dojo.



Après c'est une histoire d'individus, il y a des profs "à l'ancienne", d'autres plus "modernes" dans leur pédagogie. On s'adapte très vite!



Et une certitude à moi c'est que mes roots sont occidentales Image et que je ne chercherais jamais à être plus asiatique qu'un(e) japonais(e).



A+


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Avr 22, 2006 6:11 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Nov 18, 2005 2:50 pm
Messages: 104
Localisation: Ile de France, Renbukan
Jean Pierre ? A quoi fais tu référence ? à un Geiko ou à un défouloir ?



Une remarque personnelle, shiai, jigeiko, parer, debana, kaesi ... il n'est pas facile en France de forcément savoir sur quel pied danser. Il y a de nombreux posts sur ces sujets dans le forum. Comment savoir ce que vous voulez ? !! ??



Il y a en france autant d'écoles que de dojos ... Chacun sa sauce et au bilan, je suis paumé.



Pour moi, sur ta question, faire un geiko avec toi (ce que je n'ai jamais eu l'occasion de faire) serait pour donner mon max par rapport à ce que je suis capable de faire. Mais si alors tu n'arrives pas à "bosser", comment vas tu le prendre ? Si ca t'énerve et que tu m'éjectes d'un coup dans le sternum, comment moi vais-je le prendre ?



Sache que je ne donne pas toujours mon max avec mes petits camarades. Si je me comportais comme cela avec toi, le prendrais tu bien ? Non, je ne pense pas et mon oreille pourrait en souffrir. Je ne te ferai pas cet affront : te faire perdre ton temps!



Si ca ne te va pas, arrête moi, et demande moi de bosser autrement. Je sais que certains ont l'oreille aussi dure que la comprenette, mais ce n'est pas le cas général.



En dernier lieu, tu es plus gradé que moi, je te dois le respect car j'ai tout à apprendre. Tu enseignes et donnes de ton temps pour les autres, je te dois le respect. Tu as toi aussi une ambition ; te respecter, c'est te donner mon meilleur. A toi de me dire si ca ressemble à de la semoule !



En dernier lieu, le kendokas que je connais te respectent pour t'avoir rencontré et cotoyé. Ils te voient comme un roc.



Quand tu es le professeur, tu as le droit de demander de bosser d'une certaine façon, si ca ne va pas, tu peux toujours arrêter le geiko. Si ca ne va pas à un élève, il peut changer de dojo.



Désolé d'avoir été si long, au plaisir de te lire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Avr 24, 2006 1:41 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Déc 17, 2004 9:56 am
Messages: 36
Localisation: Shibetsu - JAPAN
pour revenir à la question du départ, je dirais oui!

il faut toujours donner le meilleur de soi-même pour progresser et pour montrer son respect par rapport au kendô...

_________________
嵐の前の静けさ


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Avr 24, 2006 2:40 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Lun Nov 29, 2004 11:35 pm
Messages: 278
Localisation: Budo XI Paris
MOF a écrit:
Jean Pierre ? A quoi fais tu référence ? à un Geiko ou à un défouloir ?





???? :? :? :?



MOF a écrit:

Une remarque personnelle, shiai, jigeiko, parer, debana, kaesi ... il n'est pas facile en France de forcément savoir sur quel pied danser. Il y a de nombreux posts sur ces sujets dans le forum. Comment savoir ce que vous voulez ? !! ??





Je ne sais pas ce que tous les profs veulent mais pour ma part : soyez vous mêmes, ....mais au mieux de vous mêmes. Je m'adapterai même si je dois sortir les watts. :twisted: :twisted:



MOF a écrit:

Pour moi, sur ta question, faire un geiko avec toi (ce que je n'ai jamais eu l'occasion de faire) serait pour donner mon max par rapport à ce que je suis capable de faire. Mais si alors tu n'arrives pas à "bosser", comment vas tu le prendre ? Si ca t'énerve et que tu m'éjectes d'un coup dans le sternum, comment moi vais-je le prendre ?



MOF a écrit:

Sache que je ne donne pas toujours mon max avec mes petits camarades. Si je me comportais comme cela avec toi, le prendrais tu bien ? Non, je ne pense pas et mon oreille pourrait en souffrir. Je ne te ferai pas cet affront : te faire perdre ton temps!





Encore une fois "sortir les watts" ne veut pas dire s'énerver (Cf nombreux posts sur le CDG).

Pourquoi prendrais tu un coup sur le sternum ? Ou sur les oreilles ? Pourquoi penser que je perdrais mon temps ? Je ne comprends pas, sont ce des privates jokes ? :roll:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Avr 24, 2006 5:20 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Nov 18, 2005 2:50 pm
Messages: 104
Localisation: Ile de France, Renbukan
Non, ce ne sont pas des privates jokes, mais des coups que l'on peut prendre en kendo. :arrow:



Le coup sur l'oreille réveille. Le coup dans le sternum te met Ko pour le compte, t'éjecte en arrière avec un magnifique vol plané et calme bien.



Si un adversaire s'énerve, que ce soit avec un élève ou un professeur, il n'y a pas de différence. Cela n'a pas sa place sur un dojo à mon sens.



J'en reviens aux coups que l'on peut prendre par un plus gradé, peu justifiés quoi qu'il en soit. Maintenant, l'élève doit apprendre à se contrôler. Quand je me suis fait "agresser" je me suis contrôlé. Il était plus gradé (beaucoup), je me suis expliqué avec lui à l'issue du cours.



J'ai également eu un poignet fêlé lors du exercices du 1er Kihon sur la frappe Koté. Cela fait par un gradé (III ou IV), ça craint un peu. Ces 2 trucs à 2 entrainements d'intervalle sur un Dojo où j'étais invité.



Mais ca ne répond pas à ta question de base. Je pense qu'elle a trait au post qui n'en finit pas sur le CDG. Que ceux qui l'on pratiqué le regrettent et s'en excusent.



Pour ceux qui les ont subi, qu'ils se méfient et se protègent.



Qu'est-ce qui peut justifier cela ? Jean-Pierre, si tu as une explication, je suis preneur. Saches que je ne vais plus sur les dojos parisiens depuis quelques temps à cause de cela.



Mais cela n'a rien à voir avec l'attitude qu'un élève doit avoir avec un professeur, et avec les autres en général.



Donc pour en revenir aux moutons, Geiko n'est pas défouloir. Un pratiquant n'a pas à s'ennerver.



Pour les Watts, je suis heureux de te l'entendre dire (heu écrire). Je suis bien après un entrainement quand j'ai le sentiment d'avoir tout donné ... :P parfois ouille ouille ouille le coeur... :oops:



Pour les coups, j'ai répondu. Ce sont sans doute des techiques de guerre ou de combat mal appliquées parfois sur nos dojos où nous ne mêlons pas Kendo et Aikido. :roll:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Avr 24, 2006 9:54 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Lun Nov 29, 2004 11:35 pm
Messages: 278
Localisation: Budo XI Paris
Désolé MOF, je ne comprends pas tout ce que tu veux nous raconter.



Je comprends néanmoins que tu t'es fait secouer :shock: :oops: par un haut gradé qui se serait énervé :twisted: .... (voir sujet sur les CDG... encore...)



En tous cas, c'est dommage de rester sur une mauvaise impression des club Parisiens : merci pour la pub !!! :cry: :shock: :evil:



Je vais essayer de recadrer ma question qui, apparemment est sujette à interprêtations. :roll:



La question est : abordez vous le combat avec le même état d'esprit et travaillez vous les mêmes sujets avec votre (ou un) professeur et un partenaire de votre niveau, ou encore avec un débutant avec armure ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Avr 24, 2006 10:17 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Déc 10, 2004 9:11 am
Messages: 286
Localisation: paris
Pour ma part, ça dépend!! (c'est intéressant comme réponse!!!!) :lol:



Je vois le geiko avec son professeur comme un moyen de voir si on a progressé techniquement par exemple est-ce que mon Men arrive à toucher est-il lancé au bon moment?

Et au fur et à mesure du geiko j'essaye au maximum d'affiner le geste pour le rendre le plus efficace possible et essayer enfin de marquer un beau point!



Par contre avec une personne de mon niveau ou plus bas, je commence par travailler les frappes fondamentales et si ça passe bien, j'essaye de travailler des techniques de contre attaque ou autres techniques. Que j'essaierai une fois ou deux contre mon professeur pour voir à quel point de réalisation de timing et de technique j'en suis!



En fait vive le geiko à thème!!! :lol:

_________________
Sans but ni profit; il faut suivre la voie


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Avr 24, 2006 10:49 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mar Nov 30, 2004 10:56 pm
Messages: 311
Localisation: K.C.S.B - St-Brieuc
Citer:
La question est : abordez vous le combat avec le même état d'esprit et travaillez vous les mêmes sujets avec votre (ou un) professeur et un partenaire de votre niveau, ou encore avec un débutant avec armure ?




Pour ma part c'est grossierement comme Yudan.

Avec mon professeur je limite mes frappes, j'essaye quelles soient le mieux possible. J'essaye ( sans reussir ) qu'il ne perçoive pas mes intentions et que mes frappes "poc" bien avec un geste le plus épuré possible. Tout ca avec une enorme patate. Au final, avec mon niveau actuel, cela ressemble plutôt à une charge désespérée qu'a du kendo, mais je ne désespère pas.



Avec les personnes de mon niveau ou moins gradées, j'essaye de travailler ce que l'on a vu pendant le cours ou de corriger l'un des défauts que l'on m'a signaler récement.



Lorsque les personnes sont vraiment moins gradées j'essaye de les faire travailler en faisant monter la pression, j'en profite pour travailler mon kamaé et la prise en main du shinai.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Avr 26, 2006 12:03 am 
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Oct 15, 2005 5:00 pm
Messages: 324
Localisation: Etang d'Or (Montpellier), Budo XI
Pour moi qui est tout débutant, plus mon adversaire est fort, plus je m'efforce d'être propre et net dans le combat. Ceci pour deux raisons : la première afin de mieux progresser, la deuxième afin que le yudansha puisse travailler lui aussi, c'est une forme de respect à mon sens.



J'ai toujours entendu dire que c'est en travaillant droit et de manière propre que l'on progresse, qu'il faut être patient, et c'est donc comme ça que j'essaye de travailler. Je laisse mes envies de victoire "à tout prix" pour les rares fois ou je suis avec quelqu'un de mon niveau, à ce moment je me permet d'être un peu moins propre et de plus "bastonner".



Avec un senseï ou un gradé j'essaye au possible de ne pas attaquer n'importe comment, de construire au mieux mon attaque, et d'y aller avec détermination.



Quand je me fait submerger par les coups, j'essaye de travailler ma garde, en essayant de la garder la plus forte possible, afin de ne pas éviter les coups n'importe comment en me tortillant, sauf dans les rares cas ou cela fait vraiment mal. Une ou deux fois dans le geiko (pas plus), j'essaye d'éviter un men de manière propre, en gardant contact avec le shinai du partenaire afin de dévier la trajectoire de la coupe, accompagné d'un petit déplacement sur le côté. Je préfère travailler l'esquive de cette manière au lieu de parer n'importe comment.



Comme il a été dit dans un précédent post, le geiko avec un professeur permet de savoir si l'on a progressé, et de faire du beau kendo. Je le prend plus comme un cours particulier que comme un combat véritable.



Cependant, la tension et la vraisemblance du combat varie d'un sensei à l'autre, de son envie du moment, de notre niveau, (il me semble) etc... Si bien que lorsqu'on est en geiko avec Jean Pierre, on sait toujours que c'est un cours certes, mais où l'on ne joue pas aux billes, et qu'il nous fera pas de cadeaux. Du coup, on se dit "zanshin" :twisted:

_________________
"Esprit tranquille"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Avr 26, 2006 2:31 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Mars 24, 2005 5:45 pm
Messages: 1136
Localisation: Paris Budo 11
Mon but lors de ma dernière compétition était de ne pas m'entêter dans quelques chose qui ne "fonctionne" pas et de m'adapter à la situation (donc être réceptif à l'adversaire). Le geiko c'est un peu pareil. Si je suis en face d'un professeur j'essairai d'appliquer mon programe de travail (déplacement, respiration, do en ce moment). Si le thème que j'ai choisi (déplacement, par exemple) ne conviens pas ou si je n'arrive pas a évoluer, je change de thème (d'ou l'interet d'avoir trois thème très différents). Si le professeur me propose de travailler quelque chose d'autre (au hasard: concentration et rentournement+ zanshin :lol: :lol: ) je le suis bien évidemment (sinon pourquoi lui demander un geiko).



Mais globalement mon programe de travail "permanant" et d'essayer d'être "la même" dans tout les geiko. Il faut que j'ai la pêche et que j'essaie de mettre un enjeu de "bousculer" (symboliquement parlant) l'autre pour que ça deviennent un échange/confrontation. Dans l'idéal je sors mon meilleur kendo et ainsi je ne me contente pas de recevoir de mon professeur.

Mais je viens de me rendre compte que face à des débutants je ne sais pas gérer un geiko. Alors maintenant j'essaye d'être capable d'avoir la même pêche tout en laissant travailler l'autre.



Dans l'idéal je dirais donc que oui le résultat est le même mais que j'y arrive par des chemin très détourné. Le but étant de créer une tension/échange et pas juste de donner ou recevoir (sinon c'est plus un combat)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Avr 26, 2006 2:38 pm 
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Fév 15, 2006 11:07 am
Messages: 30
Localisation: Royaume Uni
JP_Labru a écrit:

La question est : abordez vous le combat avec le même état d'esprit et travaillez vous les mêmes sujets avec votre (ou un) professeur et un partenaire de votre niveau, ou encore avec un débutant avec armure ?








Il s'agit d'une constatation qui ne repond pas vraiment a la question.

Mais j'ai remarque (je precise, je ne generalise pas) que certaines personnes plus grades (je ne parle pas d'instructeurs) affichent de la mauvaise volonte quand il s'agit de travailler avec un debutant (debutant au sens large ), qui se manifeste parfois par des soupirs tres significatifs voire meme le refus detravailler.





Nb : desolee, pas d'accents dans les claviers UK


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Avr 26, 2006 3:53 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Dim Nov 27, 2005 3:50 pm
Messages: 793
Localisation: Paris - budo XI
En tant que débutant en armure, j'ai tout simplement peur de décevoir mon partenaire, et qu'il s'ennuie.

...



Pour répondre à Jean-Pierre :



Avec un sensei, je sais que de toutes façons, même si j'étais plus expérimenté, je serais loin d'être au niveau pour l'inquiéter. J'essaie donc de m'appliquer techniquement, car je sais que je ne suis pas encore capable de le "bousculer" mais je pense que c'est plus agréable d'avoir un adversaire nul avec un kendo mou, lent mais droit, qu'un adversaire nul avec un kendo mou, lent, et moche.

Quand je commence à être vraiment submergé de coups, en général j'essaie d'accélérer dans tous les sens, je deviens fébrile, stressé, j'oublie de respirer et je me mets à faire n'importe quoi.

_________________
Un proverbe chinois dit que lorsqu'on a plus rien à dire, on cite généralement un proverbe chinois...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr