forum.cnkendo-dr.com

Bienvenue sur le forum du comité national de Kendo et Disciplines Ratachées
Nous sommes actuellement le Sam Juin 06, 2020 7:30 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Fév 20, 2006 3:01 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Ven Nov 18, 2005 2:50 pm
Messages: 104
Localisation: Ile de France, Renbukan
C'est très clair!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mar Fév 21, 2006 9:55 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Mars 24, 2005 5:45 pm
Messages: 1136
Localisation: Paris Budo 11
Au club on fait un exercice qui finalement permet de faire des suburi vraiment basés sur les déplacements:

On commence par faire des suburi très très lents et un peu hachés: cela enlève le coté automatique ou balancé du suburi.

Petit à petit notre sensei augmente la vitesse mais toujours de manière très lente ce qui fait qu'on peut pas vraiment sauter ni profiter de l'élan.



C'est pas mal mais on en ressort complètement vidé, bien plus qu'après des suburis traditionnels. Enfin moi je dis ça mais en kendo j'arrive toujours pas à situer mes pieds l'un par rapport à l'autre...
:oops: :oops:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: L'oeil, la main et LE DEPLACEMENT...
MessagePublié: Sam Mars 25, 2006 1:50 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
inedit a écrit:
entierement d'accord.

heu... sauf pour la TV :)




Ben tu vois, faire des suburi face à un écran dans lequel se déroule une série de suburi ( de qualité évidement) ça permet :



- d'imiter le geste juste , suivre le rythme, sortir du rythme... y revenir.

mais il est surtout très important de "s’imprégner les yeux" de cette image mobile.



Personnellement, quand je tente de travailler une technique j'utilise certaines courtes vidéos et je me les repasse en boucle, en avant en arrière, j'essai de comprendre dans le détail et je compare à d'autres combattants utilisant la même technique et je prend celle qui me plait le mieux.



Il est bien entendu crucial d'avoir un référent technique qui aide à pointer certains détails technique afin de ne pas s'égarer dans la répétition d'un défaut :roll: ... si j'ose dire...



Je pratique la forge en horlogerie et en mécanique depuis "quelques années" (marteau de 30grs à 1kg et +) et depuis que je fais du kendo (16 ans) j'ai réèllement compris l'importance de l'appuis du corps, disons de sa stabilité afin de transmettre l'inertie du corps au shinaï ou au Boken.



En fait, plus simplement, il suffit de regarder les africaines et les indiennes monter les escaliers et vous comprendrez, démonstration à "l'appui" la notion du "port de tête" et l'importance d'être stable et sur ses pieds.



L'ancrage au sol sans y prendre racine ( sans se figer) c'est une vrai discipline déjà en soi.



Donc, je confirme, marcher en pensant que vous êtes en hakama dans la rue ... car la démarche c'est aussi une question d'état d'esprit... et de muscle aussi... :lol:



Guy

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Mars 25, 2006 4:30 pm 
Blue, je pense que c'est la bonne voie. Celle qui part du bas ! Nombre de pratiquants se concentrent sur ce qui est le plus visible : la frappe de l'arme.

Du coup, ils mettent toute leur attention dans la maniere d'armer et de frapper, en oubliant qu'avant de frapper, il faut aller sur son adversaire !



Je pense que tu dois avoir senti ce benefice du travail du bas du corps et des deplacements. C'est assez agreable de sentir quand c'est le bas, les hanches qui "emmennent" le haut qui suit docilement.

Il m'arrive d'avoir la sensation "d'etre" le bas du corps et que le haut n'est qu'une sorte d'appendice utile qui suit le mouvement. L'articulation entre les deux etant ce mysterieux hara dont je n'ai perce aucun secret pour l'instant ! :)



Ta reference a l'elegance de la marche des femmes d'origine Africaine, entre autre est interessante. Je pense que cette elegance tient a la capacite a mettre l'energie au bon endroit, au bon moment.



Et apres tout, c'est une des grandes lecons du kendo. Le debutant qui met de l'energie partout et nulle part, et n'importe quand, a tout instant, le sait bien.

A deux doigts de defaillir, il regarde les anciens enchainer imperturbablement les geikos avec quelquechose de cette grace dont tu parles la. Moi je suis entre les deux. J'ai compris quelquechose, mais je ne sais pas encore le reussir ! :lol:



Pour ce qui est de la marche, un copain passionne d'histoire me disait qu'au Japon, a l'epqoue heroique, on pouvait deviner la classe sociale d'un individu a sa maniere de marcher. Bizarement, il semblerait que les samurai marchaient sans balancer les bras... Peut etre etais ce la une manifestation de Zanshin...


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Mars 27, 2006 10:25 am 
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 15, 2004 11:16 am
Messages: 45
Localisation: Berlin - Allemagne
Bonjour à tous,



pour ajouter une petite pierre à ce débat:



J'ai du faire une "pause" de trois mois. Pour ne pas trop perdre, je faisais environ 500 suburi dès que possible (pas tous les jours mais presque). J'ai pu reprendre sans problème de muscle ni de posture ni se souffle, seule la "semelle" à souffert. Et même au contraire, certains "anciens" ont cru me voir un peu plus rapide qu'avant et m'ont même demandé dans quel dojo j'étais allé pendant ce temps. :o) Personnellement je me suis senti trés bien.



Le programme était le suivant.

mokuso

sonkyo

100 jogeburi (amples)

100 shomen (dynamiques)

100 kote (sais pas trop c omment)

100 sayomen (dynamiques)

100 jogeburi (amples)

sonkyo

mokuso

Tous les suburis sont faits un pas en avant un pas en arrière (cela porte un nom mais je ne sais plus lequel)



Je suis enchanté des résultats. Je continue maintenant de le faire entre les scéances au dojo.



Toutefois, le post de JP.Labru (et les autres) sur les déplacements me laisse rêveur ... je sais ce que je fais ce soir :D .



Peut-on avoir un peu de détails pour réaliser cet exercice ?

J'imagine, un pas en avant, en arrìère gauche droite etc ..., c'est mieux avec un shinai en chudan ? Sinon, les mains sur les hanches ? tenant un torchon ? Deux pas consécutifs c'est bien aussi ? lent, rapide ? Un peu de Ushikomi est-il nécessaire ? Quel amplitude pour les pas ? A quoi doit-on faire attention ? Et la bière après, fraiche ? en panaché ? J'en parle à ma femme avant ? ... :oops:



signé : fu qui presse les senseis commes des citrons pour en extraire la substantifique moelle du kendo.

_________________
http://www.kokugikan.de/


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr