forum.cnkendo-dr.com

Bienvenue sur le forum du comité national de Kendo et Disciplines Ratachées
Nous sommes actuellement le Dim Juin 24, 2018 6:09 am

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: STAGE NATIONAL IAIDO 25.26 FEVRIER 2012
MessagePublié: Lun Jan 09, 2012 10:20 am 
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 30, 2004 9:48 am
Messages: 36
:arrow: Les informations SN IAIDO des 25.26 février 2012 à Bordeaux sont en ligne via la page ACTUALITES
Cordialement
LE CNK


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STAGE NATIONAL IAIDO 25.26 FEVRIER 2012
MessagePublié: Mar Mars 20, 2012 9:02 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Sep 19, 2009 7:14 am
Messages: 248
Localisation: Montpellier
Le CR de ce stage par le Responsable de la commission Iaido J-J Sauvage.

Bordeaux et ses vignobles se dévoilent aux regards les plus curieux.
La route des vins serpente. Les grands crus se succèdent… Médoc, Haut Médoc, Margaux, Moules en Médoc, Listrac en Médoc, Pauillac, Saint Estèphe, Saint Julien….
Pour que ces paysages restent inoubliables, la visite du Château RAUZAN SEGLA, 2e grand cru classé MARGAUX se conclura par une dégustation, véritable moment de partage pour comprendre ce qu'est le vin, ses secrets, son histoire…

Date et Samedi 25 février 2012 : 9h30 à 12h et 13h30 à 17h30 : Zen Ken Ren Iaido
Programme Dimanche 26 février 2012 : 9h à 12h Zen Ken Ren Iaido .
A partir de 14h : passage de Grades de 1 à 4 dan.

Lieu Gymnase "les Ecus" 33110 Le BOUSCAT


Encadrement
OGURA Noburo Iaido Hanshi 8e dan Directeur Technique
MITANI Teruo Iaido Hanshi 8e dan
AOKI Eiji Iaido Hanshi 8e dan
SAUVAGE J. Jacques Iaido Renshi 7e dan Responsable de la commission Iaido
GRILLOT Bernard Iaido Renshi 6e dan
JUNOT André Iaido Renshi 6e dan

Public La saison hivernale est sans doute une de nos actions la moins visible. Malgré leur proximité, la Vendée et Midi Pyrénées, ont une fois de plus brillé par leur absence. Moment unique pour partager, fédérer en mobilisant les bonnes volontés
(54 participants) dans le respect de chacun, fédérer en réveillant les solidarités sans usurper leurs fonctions, fédérer en replaçant le Iaïdo dans sa pratique traditionnelle tout en respectant la performance individuelle.

Contexte Approfondir les compétences nécessaires pour pratiquer le Iaido dans toute sa richesse
Objectifs sa cohésion, sa nouveauté….
3 groupes sont constitués en fonction des expériences de chacun. Cela suppose de s'investir de façon authentique dans une pratique dont le but est l'enrichissement personnel. Il est question ici de plaisir: plaisir de progresser, de s'assumer, de se construire.

Compte rendu du Groupe 3e 4e 5e de OGURA sensei
A l' origine, dans la culture des guerriers, pragmatisme, éthique et philosophie sont le produit de la technique
Vers 1563, Nobutsuna, ancien seigneur féodal, fut probablement un des premiers à avoir détaché la voie du sabre de son application guerrière.
L'objectif n'est plus d'atteindre le but primaire. Il est remplacé par le moyen de parvenir au but, sans jamais y parvenir.
Mais dans un combat mortel que veut dire "dominer l'autre sans le tuer" ?
Ceci mérite réflexion car il ne s'agit pas de l'application d'une éthique ou d'une philosophie mais d'un aboutissement de la technique du combat.
La technique comprend l'homme dans sa totalité.
L'homme se confond avec la technique qu'il applique.
La technique n'est pas distincte de l'esprit.
L'esprit doit être recherché dans la technique.
Il n'y a pas de dualité TECHNIQUE / ESPRIT.
La technique devra donc inclure l'état mental sans lequel elle ne pourra parvenir à son accomplissement.
"C'est à chacun de recommencer sa guerre une guerre que l'on se fait d'abord à soi même pour échapper à celle des autres."
Se donner les moyens de vaincre son adversaire, lui faire face fait de nous des adversaires uniques.
C'est là la particularité du BUDO qui finalement ne peut-être que philosophique et non sportive .

Les pratiquants sont invités à acquérir la perspicacité de percevoir ce qui se passe avant le déclenchement gestuel de la technique.
L'élaboration technique s'étend dans les cadence (HYOSHI) de l'espace et du temps (notion de MA), des intentions d'action de l'adversaire.
… Et dans l'interférence des tensions apparait la certitude d'une harmonisation avec l'adversaire, nécessaire pour mener le combat.
Cette manière d'agir, enracinée dans l'introspection constitue le fondement du Iaido et elle s'appuie sur des techniques qui peuvent nous situer entre la vie et la mort.

Chaque rencontre ressemble à une cérémonie de thé (CHA NO YU).
Avec attention et sérénité, nous tentons de remplir votre bol.
Le bol n'est utile que parce qu'il est vide et le garder toute sa vie développe une marque de courtoisie (REIGI), de courage (YUKI) ou Yukan), de sincérité (MAKOTO , SEIJITSU), de noblesse morale (RENSHI).
L'apprentissage et l'approfondissement de technique nous renvoie à l'introspection (retour sur soi). L'harmonie, la simplicité, l'efficacité passe par le corps.

Cette introspection permet d'accéder à l'ineffable, à l'absolu, à l'esprit même.
Toute explication a des limites lorsqu'il s'agit de toucher à l'essentiel, au dernier mot, à ce qui justement ne peut être exprimé mais seulement vécu.

Chaque rencontre doit être un moment privilégié pour comprendre la voie et progresser avec elle
Soyez aujourd'hui vainqueur de ce que vous étiez hier. Soyez demain vainqueur de vos maladresses mais aussi de votre adresse.

Cette métamorphose représente une potentialité pour la vie…. se glisser, se mouvoir et permettre aussi échange et communication.

Le Iaido n'est pas un chemin comme les autres. Il est le révélateur au cœur du chaos des choses. Il est un ordre qui se manifeste en ouvrant des voies. Cet ordre est tout autant cosmique qu'intérieur, physique que spirituel, individuel que social dans lequel il faut apprendre à se glisser pour en hériter la force et la vertu.

Ogura sensei nous indique la direction pour que cette évidence soit une ouverture et non une lacune. A nous de prendre le temps d'être nous même, d'aller au-delà des apparences, de jouer avec l'espace pour peu qu'il enrichisse nos rêves, nos aspirations, qu'il nous encourage à exprimer cette générosité… considérer l'autre pour ce qu'il est, multiple et unique à la fois.

Il ne s'agit pas de copier le mouvement achevé du sensei, mais de retrouver en soi les éléments de sa création. Au travers d'incessantes répétions, c'est un effort de reconstruction qui est demandé.
Chaque geste finit par sourdre d'une région si profonde et intime de sa personne, qu'il ne s'agit plus de la simple imitation d'un modèle extérieur, mais d'une production ou d'une subtile synthèse personnelle où l'individu se reconnait lui-même tout entier à chaque instant. Chaque geste est une partie de lui-même, de sa vie, de son propre corps, de son passé entier réorienté, canalisé d'une façon jusque là insoupçonnée et placée sous un regard neuf mais en parfaite continuité avec ce qu'il a toujours été.
Rien ne sert de forcer ni par les actes ni par les mots. Le miracle est que le réel réponde aux lois que nous découvrons en lui.

OGURA sensei, est un homme qui observe le monde, curieux de tout, souvent seul et en même temps entouré mais toujours à la recherche d'une gestique martiale faite de simplicité, d'aisance et de naturel.


Passage de Grades
grades kata n. Inscrits n. reçus % reçus
1e dan 1-3-7-8-10 9 6 67%
2e dan 1-3-7-8-10 3 3 100%
3e dan 1-3-7-8-10 1 1 100%
4e dan K-4-6-9-10 4 1 25%

Total 17 11 65%


L'échec fait partie de la progression.
Je tiens à féliciter tous les candidats pour leurs prestations.

Remerciements Remercions OGURA sensei d'avoir accepté cette rencontre pour partager le frisson des 1ère fois qui est aussi une manière d'arrêter le temps, ainsi que AOKI sensei, MITANI sensei, Marijo SELLAM notre interprète préférée, monsieur Guy TROTTMANN, Président de la CRK Aquitaine, monsieur Dominique VINCENT, maire adjoint des sports du BOUSCAT qui a remis la médaille de la ville à Ogura sensei, Loïc DELALANDE, maître d'œuvre de la manifestation, sans oublier tous ceux qui de près ou de loin, ont contribué à la réussite de ce stage.

Jean Jacques SAUVAGE
Responsable de la Commission Iaido.

_________________
La voie du zen est la voie du maître d'armes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STAGE NATIONAL IAIDO 25.26 FEVRIER 2012
MessagePublié: Mar Mars 20, 2012 9:06 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Sep 19, 2009 7:14 am
Messages: 248
Localisation: Montpellier
CR du stage par L Delalande

Le stage national Iaïdo qui s’est déroulé sur la commune du Bouscat, en périphérie de Bordeaux, a été une nouvelle fois apprécié de tous les pratiquants présents, par la qualité de l’accueil d’une part mais aussi, et surtout, par la qualité technique de nos experts japonais.
La délégation japonaise fût constituée de Ogura Sensei, éminent technicien connu de tous, et de ses deux compagnons Aoki et Mitani Sensei, tous deux 8ème Dan Hanshi.

Jean-Jacques Sauvage Sensei a été le premier à prendre la parole pour exprimer, avec force, l’importance pour nous, pratiquants et passionnés de Iaïdo, de répondre présents lors des manifestations accueillant une délégation d’expert japonais. Ceux-ci, en effet, diligentés par les responsables de ZNKR, à la demande des français, n’hésitent pas à parcourir le monde pour tenter de nous enseigner les rudiments d’une discipline somme toute compliquée techniquement mais aussi spirituellement.C’est une discipline qui ne peut s’apprendre dans les livres ou bien à travers des supports vidéo, au risque d’en dévaluer le véritable sens.Considérer que ces personnes, bien loin de faire de la figuration, apportent à chacun de quoi progresser pour soi mais aussi, par effet de cascade, aux autres.C’est une véritable chance qui nous est donnée de saisir.Saisissons-la !

Ogura Sensei a pris à son tour la parole, abordant les principes du Iaïdo sur le plan spirituel et philosophique, appuyant bien ses propos sur la capacité d’enseignement, le lien de confiance qui se crée entre celui qui donne et celui qui reçoit.Pour la première fois, Ogura Sensei parle de la notion « Densho ».Selon lui, l’enseignement s’apparenterait à une tasse vide qu’on remplirait peu à peu du fluide de la connaissance, le jet matérialisant le lien entre les deux.Il est évident que ce lien ne peut exister si le contenant demeure hermétique ou percé.Il insiste sur l’importance de comprendre ce que l’on fait afin de mieux restituer, avec précision, un enseignement juste.

Les groupes ont été rapidement formés avec Aoki Sensei pour le groupe des Kyu, Mitani Sensei pour le groupe des1er et 2ème Dan, Ogura Sensei étant à la direction du groupe des 3ème au 6ème Dan.

Aoki Sensei fût désigné pour exécuter les démonstrations sous l’œil avisé de Ogura Sensei qui commentait et apportait tous les points techniques fondamentaux.

Dans le groupe des plus hauts gradés, Ogura Sensei a beaucoup insisté sur le travail du Kihon dans le but de former son corps à répondre aux difficultés techniques imposées des Kata. Il donne des axes de travail pour améliorer et optimiser les déplacements, coordonner l’armé du sabre avec le placement des hanches…

D’une manière générale, il n’a pas été très satisfait de nos déplacements dans les rotations.Pour lui, nous n’utilisons pas assez l’appui du pied avant pour faire pivoter les hanches et faciliter le déplacement du pied arrière.Trop de gens basculent le buste sur l’avant pour libérer le pied arrière et exécuter la rotation en deux temps au lieu d’un.Il postule dans l’idée qu’une rotation telle qu’il le démontre, ne peut être réalisée qu’en surélevant les talons légèrement afin de limiter la surface de contact au sol.Ce sont alors les hanches qui font le travail. Un outil pédagogique nous a été proposé pour améliorer ce travail de hanches et des appuis.

Il considère que les katas tels que nous les pratiquons manquent de crédibilité, dans la majorité des cas. Cela vient de plusieurs facteurs :

- Le regard n’est pas bien placé, problème d’appréciation de la distance, To ma( grande distance), Chika ma(distance courte), Chu ma(distance moyenne) ;
- La compréhension du geste n’est pas garantie, manque de précision dans les coupes voire pas de coupe du tout ;
- Les formes sont exécutées trop rapidement, il n’y a pas d’adversaire dans ce cas ;
- La réalisation technique n’est pas coordonnée dans les rotations, le sabre devant monter en même temps que le corps pivote.

Un débat intéressant a eu lieu autour des notions Fumikae et Fumikomi.Fumikae consisterait à déplacer le pied tandis que Fumikomi est le pied qui participe à l’attaque.En reprenant quelques Kata, chacun a pu essayer de déterminer si tel ou tel pied était Fumikae ou Fumikomi.Un exemple intéressant sur Ushiro montre, dans la rotation du corps, le déplacement des appuis en Fumikae puis, dès que les hanches sont presque de face, le pied gauche « attaque » en se déplaçant légèrement sur la gauche et l’avant, en un mouvement Fumikomi.Dans le même temps, le pied droit se place également dans l’axe du genou, les hanches de face, le sabre est libéré en Nukitsuké.Il insiste également pour que, dans ce Kata et à partir du 3ème Dan, la rotation s’amorce dès le départ comme une toupie sans prendre le temps de placer les pieds derrière soi, à la manière de Atarito de l’école Shinden. Il est capable de réaliser la prouesse technique d’une rotation de 360° sur le genou droit.Puisqu’il est possible de réaliser cela, il considère qu’une rotation de 180° en un seul temps est tout à fait réalisable par le plus grand nombre.Il encourage tous les pratiquants à travailler de cette manière afin de tirer le sabre en un seul mouvement, en un seul geste.

Un autre débat s’est créé autour du geste de protection que l’on exécute au début du Kata Soogiri. Dès lors que le sabre est tiré en se déplaçant vers l’arrière pour échapper à la première attaque adverse, Ogura Sensei considère qu’il n’y a pas de contact réel pour recevoir le sabre ennemi.Pour lui, on dégaine à hauteur du front, sabre parallèle au fourreau, en une forme Ukenagashi mais sans recevoir et guider le sabre adverse comme dans le troisième Kata.Cette idée a suscité des réactions parmi quelques-uns et des interrogations au regard de ce qui a été vu ou entendu les fois précédentes.
Comment explique-t-il cela ?
La démonstration a été réalisée au Bokken.Une attaque franche portée de face et parée peut amener l’attaquant à riposter rapidement en une technique kiriage du bas vers le bas-ventre du pareur.
Une attaque portée de haut en bas sans atteindre sa cible laisserait au receveur toute liberté de contre-attaque en un temps très court.Sans se soucier de sa sauvegarde, l’idée serait de prendre le risque de ne pas trop s’éloigner de l’attaque mais en la contenant afin d’éviter que l’adversaire n’enchaîne sur une autre technique.La réponse à une attaque sera d’autant plus rapide que la distance à parcourir est très courte (Chikama).
Cette manière d’envisager la protection sans parer n’est pas nouvelle puisqu’on exécute cette phase intermédiaire dans toutes les rotations pour prévenir d’éventuelles attaques latérales.C’est à méditer et à débattre à nouveau.

Bien d’autres notions techniques ont été abordées durant ce stage suscitant de vraies réflexions et, parfois, des échanges animés.Toutes les ressources de Marie-Jo ont été nécessaires pour traduire instantanément et sans travestir les propos du Sensei, ces débats d’idées et ces considérations techniques.

Bonne humeur, sérénité, enseignement de qualité dans une ambiance cordiale et détendue, presque bonne enfant, seront les maîtres mots que j’emploierais pour décrire ce stage bordelais.
Malgré leur état de fatigue, nos experts ont encore une fois fait preuve de patience et de dévouement pour donner le meilleur d’eux-mêmes, transmettre leur savoir-faire et pérenniser les vues qu’ils se font du Iaïdo, culturellement, spirituellement et techniquement.
Merci a eux et à tous ceux qui ont participé à cet évènement.

Dimanche après-midi a eu lieu les tests de grade.
Les résultats sont :
Grade Nombre d'inscrits Nombre de reçus % de reçus
1er DAN 9 6 67%
2 ème DAN 3 3 100%
3 ème DAN 1 1 100%
4 ème DAN 4 1 25%
TOTAL 17 11 65%

Merci à Bernard Grillot et André Junot Senseis pour s’être déplacés et proposer leur service en qualité de jury d’examen.

_________________
La voie du zen est la voie du maître d'armes.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr