forum.cnkendo-dr.com

Bienvenue sur le forum du comité national de Kendo et Disciplines Ratachées
Nous sommes actuellement le Mer Juin 20, 2018 5:00 am

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: COMPTE RENDU DU STAGE DE VERSAILLES 2011
MessagePublié: Mer Nov 30, 2011 8:04 am 
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Jan 04, 2008 8:42 am
Messages: 364
Bonjour à tous,

Ci-dessous vous retrouverez le compte rendu du stage de Versailles 2011 et les corrections et les axes de travail que de Ogura Sensei nous a enseigné.

Bonne lecture.

Dominique Losson
Sous-Commission COM/Iaïdô

STAGE NATIONAL 2011 DE VERSAILLES

Arrivés le mercredi 26 octobre après-midi à l'aéroport C.D.G, les Sensei ont directement rejoint leur hôtel. Le jeudi, ils ont effectué une promenade, puis une randonnée en bateau-mouche. Ensuite, direction Paris pour y prendre le déjeuner, suivi d'une escapade à la Butte Montmartre, et enfin ils ont dîné à Versailles.
Le matin du vendredi, les Sensei se sont rendus au Château de Versailles pour effectuer sa visite, et ont déjeuné à Versailles. Après le stage enseignants, il ont été invités à une réception à la Mairie de Versailles.

Vendredi 28 octobre 2011 (après-midi)

Stage Enseignants
Quelques jours avant le stage, un incident eut lieu au gymnase Monbauron 2 à Versailles, ce qui a entraîné, pour des raisons de sécurité, la fermeture de cette salle.
Par conséquent, le stage enseignants du vendredi 28 octobre initialement prévu à Monbauron a été délocalisé au gymnase des Pompiers, derrière la Mairie de Versailles.

Cette après-midi de stage a débuté par une présentation de la délégation des Sensei japonais par Jean-Jacques Sauvage Sensei, Responsable de la commission Iaïdô :

- Noboru OGURA Sensei 8 Dan Hanchi
- Sutekatsu TANNO Sensei 8 Dan Hanchi
- Masato NAKAMURA Sensei 8 Dan Kyoshi
- Yuji TAKAHASHI Sensei 8 Dan Kyoshi

Une fois la présentation finie, Ogura Sensei a pris la parole, disant bonjour en français et en japonais. Le contenu de son discours a été le suivant :

« Je suis heureux d'être ici et je reconnais des visages que j'ai déjà rencontré lors de précédents stages en France. Aujourd'hui, ce stage est réservé aux enseignants, nous allons faire tout notre possible pour vous transmettre le Iaïdô de la ZNKR. »

Ensuite, Jean-Jacques Sauvage Sensei a remercié tous les iaïdôkas présents, mais a aussi rappelé les règles de sécurité et plus précisément la vérification du mekugi.
A ce sujet, Ogura Sensei a précisé que « cela devrait être fait à chaque fois que l’on se sert de son sabre ».

Après une mise en ordre par grade des 50 stagiaires, des groupes furent créés et le stage enseignants put débuter sous la responsabilité des Sensei. Les groupes ont été répartis de la manière suivante :

- Noboru OGURA Sensei (groupe 5ème Dan)
- Sutekatsu TANNO Sensei (groupe 4ème et 3ème Dan)
- Masato NAKAMURA Sensei (groupe 2ème Dan)
- Yuji TAKAHASHI Sensei 8 (groupe 1er Dan)

Personnellement, je me trouvais dans le groupe de Ogura Sensei qui a commencé son enseignement par un échauffement basé sur des kihon, par exemple :

Nuki Tsuke debout garde à droite
- En position debout le pied droit devant, la tsuba contre le triceps gauche et nous avons réalisé des Nuki Tsuké accompagnés de Saya Biki. Pour réaliser correctement ce kihon, il fallait éviter de projeter le Kissaki et la Tsuka Kashira vers l'avant. Le Saya Biki doit être fait à l'aide du coude gauche.

- Pour effectuer ce kihon nous devions avoir les épaules de face avant de réaliser le Nuki Tsuke. Par contre, une fois le Nuki Tsuke exécuté, on se retrouvait de profil.

Ogura Sensei : « Si vous donnez la bonne direction au tranchant du sabre, il peut couper une brique. Le travail de la main gauche est vraiment important pour faire un bon Nuki Tsuke, pour un Nuki Tsuke efficace. Pour finir, faites attention aux placements de vos mains sur la Tsuka Kashira ».

Déplacement en Okuri Ashi
- Nous avons réalisé avec enchaînement et fluidité des Nuki Tsuke, Furi Kaburi et Kiri Tsuke.

Coupe Kesa
- Nous avons alterné les coupes en Kesa de droite à gauche en variant les changements de gardes et d'angles avec un passage en Uke Nagashi.

Ensuite, le Sensei nous a fait travaillé les kata. Il a commencé par :

MAE (ses remarques)
- Il faut réaliser techniquement le Nuki Tsuke comme vu précédemment dans le kihon.

- Furi Kaburi : en position Nuki Tsuke appliquer un Seme avec le Kissaki avant d'armer le sabre au-dessus de la tête en un seul temps (Jiri Ichi). Le haut du corps doit être disponible pour orienter une autre coupe si nécessaire.

Ochiburi :
- En position Kiri Oroshi, la main droite ne bouge pas et reste dans sa position initiale pour lancer le Ochiburi. Une fois le bras droit à l'horizontale, le sabre est à 45° par rapport à la ligne d'épaule.

- A la fin du Ochiburi, attention à ce que la pointe du sabre soit bien dirigée vers le sol.

- La lame est à 45° et sur le même plan que le dessus de la main droite.

Ogura Sensei a fait la démonstration avec un Suburi placé sur la lame de son sabre. Il a souligné que nous avions une belle forme, mais il restait a travaillé le fond.

MOROTE TSUKI (ses remarques)
- « Votre Maai n'est pas réaliste », et il a souligné que le rythme est important.
- « Connaissez-vous la différence entre Nuki Tsuke et Nuki Uchi ? »
1 - Nuki Uchi : l'adversaire est touché
2 - Nuki Tsuke : l'adversaire dégaine
- Armer le Nuki Uchi sans sortir le coude droit vers l'extérieur.
- Vérifier l'angle de coupe Naname et ne pas réaliser celle du kata Sanpo Giri.
- Après le Nuki Uchi, se placer en Kamae sans ramener les mains vers soi.
- Lors du Tsuki, avoir à l'esprit que seulement 10 cm de la lame pénètrent dans le corps.
- Les trois adversaires sont placés sur une même ligne, il faut respecter les Fumi Kai.
- Toutes les rotations dans les Kata de la ZNR Iaïdo se font sur le quart de pointe des pieds (Yusen).

Shi O Giri
- Après l'Atemi, exécuter la rotation et simultanément le pied gauche se déplace en Hito E Mi. Cette action assure de piquer (Tsuki) l’ennemi (Tekki) au bon endroit. En position Kamae, ne pas descendre le bras droit ni le décoller du corps pour effectuer le Tsuki. Au contraire, il reste sur le même plan pour réaliser le Tsuki.

Ogura sensei :
- « Vous devez savoir ce vous enseignez, on ne fait pas un geste sens ignorer à quoi il sert.

- Faire attention au sens du Waki Kamae. Une fois le Kissaki descendu, il se trouve à la hauteur de la pliure de votre genou. La lame est en Naname et la main droite est souple.

- Quand on fait Gigeiko, il ne faut pas avoir de scrupule à mettre en place les corrections, même sous le regard des autres. Cela peut vous permettre d'avoir de la reconnaissance. »

Gan Men Ate- La frappe (Atemi) se fait entre les sourcils et le nez.
- Avant le Tsuki, la lame est parallèle au sol, et la position de la main droite sur la Tsuka Kashira est importante, ce qui permet de bouger et tourner plus facilement.

- A la fin du Tsuki, réaliser un Te No Uchi vers l'intérieur.

Ogura sensei : « Analysez le sens du Kata pour le comprendre. »

Uke Nagashi
- En remontant, les orteils du pied gauche ne doivent pas dépasser le genou droit.

- Dégainer le sabre directement vers le plafond tout en le ramenant vers soi.

- Dès que le Kissaki quitte la Saya, les pieds se placent de manière à former un (i イ) en katakana (syllabaire japonais).

- En position Uke, on se trouve face au Shômen.

- Furi Kaburi : la Tsuka Kashira est au centre du crâne et la main droite est légèrement sur le côté.

Ogura sensei : « Le Maai est important, il faut reculer en coupant, cela doit être net. »

Tsuka Ate
- Une fois la frappe exécutée, faire attention à l'alignement des pieds.

Ogura sensei : « Il ne faut pas se contenter de la forme. »

Kesa Giri
- Dégainer et tourner progressivement la Saya avec du Seme.

- Quand la première coupe est terminée, attendre que le Kissaki soit dirigé vers le plafond, et à ce moment tourner la main droite pour lancer la deuxième coupe.

Soete Tsuki
Bunkai : Deux personnes marchent côte à côte et un moment l'un se retourne pour attaquer, mais le second pivote, menace (Seme) et coupe le premier de l'épaule droite jusqu'à la main droite qui est en place sur la Tsuka Kashira. Ensuite, il enchaîne le Tsuki.

Points :
- Où applique t-on le Seme dans les déplacements? Le Seme se réalise au moment où l’on saisit le sabre sur le deuxième pas.

- La rotation avant le Tsuki s'exécute avec le talon droit sans que les orteils décollent du sol.

- Dans la rotation, exprimer le Seme avec la Tsuka en Jodan et le Zanshin.

- Ne pas faire un Tsuki profond, seulement 10 cm du sabre pénètrent dans le corps.

- Quand on réalise le Tsuki, il faut imaginer la situation pour savoir jusqu'où pénètre le Tsuki.

Nuki Uchi
- Reculer sincèrement, et faire un bon pas en arrière.

- Pour exécuter le Nuki Uchi, diriger la Tsuka Kashira vers le plafond et ouvrant la hanche gauche.

- Avant que le Yokote ne sorte de la saya, la main droite est au-dessus de la tête.

- Au moment où le Kissaki monte, réaliser le Saya Biki et couper.

Soo Giri
- Sur le troisième pas, on réalise un Seme, puis sortir le sabre sans changer sa direction initiale.

- En ramenant le pied droit et au même moment, celui-ci stoppe le sabre qui se place en Uke
Nagashi.

- Attention : l'angle de lame en Uke est différent de celui du kata Uke Nagashi.

- Les déplacements se font en Okuri Ashi.

- La coupe horizontale est située entre le nombril et l'os de la hanche.
- Le rythme des coupes est important.

Sanpo Giri
- La menace au départ doit être forte avec la Tsuka Kashira : il faut inviter le Tekki à ne pas dégainer.

- Il ne suffit pas de couper dans les 3 directions, il faut exprimer quelque chose dans le kata.

Samedi 29 octobre 2011
Les discours

Maire de Versailles :
« Je suis très heureux de vous accueillir à Versailles et je remercie les Sensei japonais de leur présence pour ce stage. Mais cette année, un accident est parvenu dans le gymnase annexe, et cette situation a été contraignante pour l'organisation. J'ai toujours plaisir à accueillir votre discipline qui représente une force morale [...].
Profitez de Versailles, c'est une très belle ville. »

Jean-Jacques Sauvage Sensei :

Présentation des 5 Sensei
- Noboru OGURA Sensei (groupe 5ème Dan)
- Sutekatsu TANNO Sensei (groupe 4ème et 3ème Dan)
- Masato NAKAMURA Sensei (groupe 2ème Dan)
- Yuji TAKAHASHI Sensei (groupe Mudan et 1er Dan)
- Patrik Demuynck Sensei (groupe Mudan et 1er Dan)

« Exceptionnellement cette année, le stage sera confiné dans un seul Dôjô (gymnase).
Je vous demande de faire attention, et prenez le soin de vérifier votre sabre : le mekugi doit être en bambou et non pas en autre chose. »


Ogura Sensei :
(En français) « Bonjour, je suis content d'être là aujourd'hui. »

Traduction Marie Jo
« Le Sensei est très heureux de retrouver des pratiquants qu'il a rencontré les années précédentes. Pour nous autres japonais, nous sommes fiers de voir autant de personnes qui pratiquent le Iaïdô.

Le Iaïdô est un Budô, ce n'est pas un sport. Le Budô consiste à s'améliorer soi-même en tant que personne humaine. A partir du moment où l'on s'améliore, toutes les personnes qui nous entourent profitent de cette démarche de changement. Chacun apportera sa pierre pour améliorer les contacts humains. Le Budô doit être suivi à la lettre. En tant que pratiquant, on implique le corps autant que le coeur. Donc, il faut être très exigeant. Ogura Sensei voudrait que le Iaïdô soit perçu en France comme un Budô. C'est une voie difficile. Nous mêmes, enseignants nous allons vous transmettre le Iaïdô. »

Première démonstration avec Tanno Sensei, et explications de Ogura Sensei

Reiho
La position Keito Shisei
- Le sabre est porté à gauche, l'intérieur du pouce gauche est appliqué au-dessus de l'os de la hanche. La Tsuka Kashira se trouve au centre du corps et la Saya est inclinée à 45°.

Le salut
- S'incliner à 30°, en gardant le dos droit.

Descendre en Seiza
- Commencer par le genou gauche, puis le droit, et placer le sabre devant soi. Ramener la main droite, puis la gauche. Saluer le sabre, ramener la main gauche et puis la droite.

Saluer debout
- Placer le sabre devant soi à la moitié du visage et s'incliner.

La Sageo
- Elle s'attache selon votre KoRyu de pratique.

LES KATA

MAE
- Lors du Nuki Tsuke, c'est le Monuchi qui frappe. La lame est légèrement en dessous de l’épaule.

- A partir du Nuki Tsuke, le Furi Kaburi et Kiri Tsuke se réalisent en même temps. Par contre, avant d'armer en Furi Kaburi, il faut appliquer un Seme à l'ennemi. Faire attention qu'une fois le Furi Kaburi armé, le Kissaki ne tombe pas, la limite étant l'horizontale.

- Le Kiri Oroshi : couper droit au centre de la tête et à la fin de la coupe, la lame est parallèle au sol.

- Le Chiburi : en fin de parcours, la main droite est à la même hauteur que la main gauche.

- Le Noto : réaliser celui de votre KoRyu.

USHIRO
- Pour exécuter la rotation, on tourne toujours à gauche.

- Une fois le dos tourné, l'ennemi se trouve décalé sur votre droite.

- En un seul mouvement, on réalise le Fumi Komi et le Nuki Tsuke.

USHIRO (version 2)
Il faut tourner directement en partant du sol. Pour cela :

- Il faut ouvrir le genou gauche sur le côté.

- Le pied droit doit rapidement être en appui au sol.

Explication technique des termes suivants :
- Fumi Komi; placer le corps par rapport aux hanches.
- Fumikai; changer de position ou de trajectoire.

UKE NAGASHI
- Dégainer le sabre (Uke Age) en dirigeant la Tsuka Kashira vers le haut.

- Le Gyakute Chiburi peut être fait de 2 manières :
1 – Poser le Monuchi au-dessus du genou
2 – Ne pas poser le Monouchi sur le genou.

Ogura Sensei : « Il faut faire comme la ZNKR dit de faire. »

Atelier 5 Dan avec Ogura Sensei

USHIRO
- La rotation se fait comme une toupie dans la nouvelle forme d'Ushiro.

- Pour effectuer la rotation, ouvrez bien le genou sur la gauche.

- Pour réaliser le Nuki Tsuke, il ne faut pas forcer sur le sabre. Mais au contraire, dans la rotation, sortir la lame.

- Pour exécuter simultanément le Nuki Tsuke et le Fumi Komi, on peut s'aider en frappant le pied gauche au sol.

UKE NAGASHI
- En position Uke : c'est le petit doigt qui tient la Tsuka pour éviter que la lame ne soit « molle ».

- Quand le Yokote quitte la Saya, les pieds sont positionnés en « i (イ) » japonais. Le timing du Saya Banare est très important. Si on ne fait que la forme, cela n'est que de la danse !

Ogura Sensei : « Il faut avoir en tête que nous ne sommes tous que des débutants. Il ne faut pas avoir trop d'assurance. »

TSUKA ATE
- En descendant en Tate Hiza, les mains se placent naturellement.

- La frappe (Atemi) se fait avec conviction.

- Il est inutile de réaliser un Tsuki fort. Il faut faire attention à ce que le Kissaki ne tombe pas et que la Tsuba ne se trouve à l'extérieur du bras gauche.

Deuxième démonstration avec Tanno Sensei, et explications de Ogura Sensei

KESA GIRI
- Pour exécuter la première coupe : tourner progressivement le sabre. Le bras droit doit être parallèle au sol, et ne pas se pencher vers l'avant. La lame ne doit pas couper vers l'extérieur.

- Dans la prise du Hasso, exprimer davantage de Seme.

MOROTE TSUKI
- Dans les déplacements ne pas faire « l'hirondelle » et ne pas imaginer que les ennemis sont tous à la même distance. Varier le rythme.

- Après le Nuki Uchi, appliquer un Seme et enchaîner le Tsuki.

- Dans la rotation, armer le Furi Kabute directement au-dessus de la tête.

- Dans la rotation, il ne faut pas que le Furi Kabute devienne un Kamae : la coupe se réalise directement et on ne brandit pas le Kissaki au-dessus de la tête.


Troisième démonstration avec Tanno Sensei, et explications de Ogura Sensei

SANPO GIRI
- Il y a 4 pas avant d'appliquer le Seme qui est marqué.

GAN MEN ATE
- La frappe (Atemi) s'applique entre les sourcils et dans l'axe du nez.

- Après l'Atemi, il faut faire un Fumi Kai plus ample que d'habitude : l'ennemi est décalé à gauche par rapport au Shômen.

SOETE TSUKI
- Sur le deuxième pas, saisir la Tsuka, et au troisième exécuter la rotation.

- Après la coupe, la main gauche se place sur la lame parallèlement au sol. Même si la main droite est relâchée, la main gauche est capable de tenir le sabre.


Groupe 5ème Dan avec Ogura Sensei

Ogura Sensei : « Connaissez-vous l'une des différences entre le Kendô et le Iaïdô ?

- En Kendô on prend la garde pour couper,
- En Iaïdô on coupe sans prendre de garde,
- En Kendô on ne dégaine pas, en Iaïdô on est obligé de dégainer. »

SANPO GIRI
- Au 4ème pas, l'ennemi doit être repoussé une 1ère fois, donc on est sensé savoir qu'il bougera encore pour couper lors de notre 3ème coupe.

- Le rythme du kata est le suivant : entre la 1ère et 2ème coupe il n'y a pas d'arrêt, et il est important entre les deux coupes que le sabre passe au-dessus de la tête. Quoiqu'il en soit, en Furi Kaburi, on saisit la Tsuka qui est au centre de la tête.

- A la fin du Chiburi, l'angle doit être correct et le Kissaki dirigé vers l'ennemi au sol.

SOETE TSUKI
- Après la coupe : tirer le sabre et exécuter simultanément le Tsuki.

UKE NAGASHI
- Le regard est important, il faut suivre l'ennemi.

Ogura Sensei : « Posez-vous des questions sur ce que vous faites dans votre pratique. Il est toujours nécessaire de rechercher les points à améliorer. »

Quatrième démonstration avec Tanno Sensei, et explications de Ogura Sensei

SHI O GIRI
- En exécutant l'Atemi, les épaules font face au Tekki, les pieds sont parallèles et l'attitude est stable.

- Après l'Atemi, tourner sur le Yusen du pied droit et dans la rotation déplacer le pied gauche sur le côté : Hito E Mi.

- Waki Kamae : l'ensemble du mouvement se fait simultanément. On ne tourne pas sans baisser la lame. Ce Kamae peut être exploité pour réaliser d'autres attaques.

Ogura Sensei :
« Le Metsuke est vraiment important : « Enzan no Metsuke » = voir l'ennemi, mais aussi plus loin…
- O chiburi : entre autres, il sert à relâcher le corps. Son exécution se fait avec la sensation et l'esprit d'une coupe. »


Dimanche 30 octobre 2011

SHI O GIRI
- Attention au Hito E Mi qui est le déplacement du pied gauche en se positionnant en Kamae.

- Dans la réalisation du Tsuki, il ne faut pas baisser la lame et on ne décolle pas le bras du corps. Ne faites pas ces fautes pendant l'examen.

SOO GIRI
- L'angle du Uke Nagashi est différent de celui du Kata Uke Nagashi.

- Les déplacements en Okuri Ashi sont importants et doivent être en harmonie avec le sabre.

- Sur la coupe horizontale, ne pas tourner la lame, elle reste parallèle au sol jusqu'au moment de l'armer le Furi Kabute.

Ogura Sensei
« Okuri Ashi : les Sensei essayent de vous enseigner ce déplacement qui est important dans ce kata. Ce sont les hanches qui déclenchent le Okuri Ashi. Si on ne les engage pas, on ne peut pas avoir des coupes efficaces. Et puis, c'est grâce aux pieds que l’on enchaîne les hanches. A partir du 6ème Dan, il n'y a plus de force au niveau des épaules et du Hara".

En Kendô, on marque des points et puis c'est terminé. Mais en Iaïdô, après le Nuki Tsuke il y a autre chose. Donc, on ne relâche pas entre les différentes phases d'un Kata.

TSUKA ATE
- En Kamae, le genou droit ne bouge pas et reste fixe.

- Si le pied gauche (arrière) est mal placé, on ne peut pas faire correctement le Tsuki.


Dimanche 30 octobre 2011 après-midi

Passages de grade

Jury
- Noboru OGURA Sensei 8 Dan
- Sutekatsu TANNO Sensei 8 Dan
- Masato NAKAMURA Sensei 8 Dan
- Yuji TAKAHASHI Sensei 8 Dan
- Jean-Jacques Sauvage Sensei 7 Dan
- Patrik Demuynck Sensei 7 Dan

1er Dan
Kata : Mae - Ushiro - Sanpo Giri - Gan Me Ate - Shi O Giri  23 / 18 reçu = 78%

2ème Dan
Kata Mae - Ushiro - Sanpo Giri - Gan Me Ate - Shi O Giri  23 / 19 reçu = 83%

3ème Dan
Kata Mae - Ushiro - Tsuka Ate - Morote Tsuki - Nuki Uchi  9 / 8 reçu = 89%

4ème Dan
Kata : 1 KoRyu - Ushiro - Tsuka Ate - Morote Tsuki - Nuki Uchi  6 / 4 reçu = 67%

5ème Dan
Kata : 2 KoRyu - Uke Nagashi - Shi O Giri - Soo Giri  4 / 0 reçu = 0%

6ème Dan
Kata : 2 KoRyu - Uke Nagashi - Shi O Giri - Soo Giri > 6  0 reçu = 0%

Information sur le stage
Nombre de stagiaires : 156 (30 personnes de moins que l'an dernier).

Un grand merci aux organisateurs et à l'ensemble des personnes qui ont oeuvrées au bon déroulement de ce premier stage national de la saison sportive 2011/2012.

En conclusion, je reprendrai ces quelques mots de Ogura Sensei : « Faire, Refaire, n'être jamais satisfait... En effet, s'approprier ces mots dans notre pratique au quotidien ne pourra que faire évoluer notre niveau à tous. »


Dominique Losson
Sous-Commission Communication

_________________
Une rencontre, une expérience


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr