forum.cnkendo-dr.com

Bienvenue sur le forum du comité national de Kendo et Disciplines Ratachées
Nous sommes actuellement le Jeu Juil 19, 2018 8:25 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re:
MessagePublié: Dim Oct 24, 2010 8:55 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Sep 19, 2009 7:14 am
Messages: 248
Localisation: Montpellier
Raoul a écrit:
Ne nous leurrons pas, si les enjeux financiers d'un champion du monde de judo reposaient pareillement sur les épaules du kendoka le plus émérite, nul doute qu'on assisterait aux mêmes comportements... Foin des fantasmes de loyauté dans les budos de compétition. Le judo n'est plus qu'une lutte, tout l'habillage vertueux et grandiloquant attribué aux valeureux samourais n'est que comédie. De quelles valeurs parles-tu? De l'habillage chevaleresque ou des actes?
L'habillage chevaleresque du bushido est un conte, une berceuse qui flatte l'ego, pour enfin se sentir noble, franc, loyal, magnanime, bref étincelant de tous les poncifs cinématographiques qui ont magnifié Charlton Heston (Ben Hur) et Toshiro Mifune (Les 7 samouraïs)! :D

Pour la réalité des actes, essaie de voir le véritable moteur pas toujours propre de toute organisation (le pouvoir et le flouze), et tu comprendras l'utilité des habillages magnifiques. Ce qui est drôle c'est qu'on trouve le même type de fonctionnements dans des fraternelles qui se réclament idéologiquement de "Lumières" mais qui en réalité restent dans les ténébreux secrets de leurs affaires.

Différencier toujours les habits des actes... c'est le b-a ba du vigilant.


Donc pour résumer : l'étiquette en compétition n'est que le résultat du conditionnement des samouraïs près à s'ouvrir le ventre pour obéir aux obscures motivations inavouables des loges maçonniques :o

Plus sérieusement, et n'étant fran-mac, j'ai du mal a suivre le raisonnement de Raoul.
- En quoi saluer ou non son adversaire à la fin du combat est-il un le reflet des motivations profondes de la FFJDA ? Pourquoi aller chercher chez les autres ce qui peut être provoquer par nous même et notre ego toujours prompte a nous faire croire que nous sommes le meilleur ? Cet ego qui exprime "nos pensées les plus inavouables".

- En quoi saluer son adversaire est-il un conditionnement venant de "L'habillage chevaleresque du bushido est un conte, une berceuse qui flatte l'ego, pour enfin se sentir noble, franc, loyal" ?
Mais à ce titre, tout les matins quand je dis bonjour à mon épouse je suis conditionné.
A chaque fois que je vais au dojo, je suis conditionné dans mes gestes par une pratique et une étiquette venue de la société japonaise ancienne. Dojo que personne ne me force à fréquenter par ailleurs.
Se lever tout les matins en pouvant se regarder dans une glace parce que l'on essaye dans sa vie quotidienne de se comporter sur le plan personnel de manière "noble, franc, loyal" avec les autres êtres humains est aussi un conditionnement. Le conditionnement depuis plus de 2000 ans de la vie des hommes en groupe.
Tous les jours, nous sommes tous conditionnés à vivre en famille, en groupe, en société. Cela s'appelle le savoir-vivre.
La politesse en compétition n'est donc que le reflet de la politesse dans la vie quotidienne.

Ce savoir-vivre a un habillage : l'étiquette". Étiquette qui n'a rien à voir avec l'argent mais qui, étrangement, est très similaire entre deux civilisations qui ont eu des contacts tardifs ne leur permettant pas de s'influencer mutuellement sur le plan éthique, morale, etc. Sinon nous sommes des bêtes. Mais même les bêtes sont conditionnées pour vivre en groupe et elles ignorent tout de l'argent.

D'autre-part, ramener tout acte personnel à un "conditionnement par l'argent et les motivations inavouables de la FFJDA ou des sociétés secrètes" me semble très réducteur et un un tantinet paranoïaque. Le mythe du grand complot judéo-maconnique à la vie dur. :D

Le cas de Teddy RINER est l'exemple de la faillite de la chaine kokai, sempai, sensei du judo français. Ils n'ont pas été capable de transmettre un des points fondamentaux des DO japonais : l'éthique qui s'exprime d'abord dans l'étiquette. Faillite qui commence dans le petit dojo de province.

Accepter de pratiquer une discipline étrangère à notre culture, c'est :
- soulever cinq siècle de poussière (J-J Sauvage) et avoir la chance d’approcher et de vivre de l’intérieur une longue tradition forte de l’expérience des combats au sabre réel du Japon médiéval, retransmise jusqu’à nos jours par de nombreux maître et toujours vivante (P Lheureux).
- accepter d'en appliquer les règles et l'étiquette, y compris et surtout en compétition internationale, ou nous sommes à ce moment la sous les yeux des "sensei" japonais qui jugerons notre pratique sur justement ces "détails" de l'étiquette. Comme par exemple, le fait en stage de croiser les bras devant un sensei , signe de respect en France, signe d'impolitesse au japon.
- en accepter l'héritage, le bon comme le "discutable" et je n'emploie pas le mot "mauvais" car je ne me permets pas de juger les motivations des samouraïs du 17 siècle avec les yeux d'un occidental du 21 siècle.
D'autant plus que cet héritage , cet "habillage chevaleresque du bushido" qui "est un conte, une berceuse qui flatte l'ego, pour enfin se sentir noble, franc, loyal" est présent en permanence dans notre pratique. Lorsque nous saluons notre sabre, nous nous lions spirituellement à lui d'après ce qui nous est enseigné et mon sabre devient mon âme. Lorsque les japonais saluent l'autel, ils saluent les ancêtres, les invités d'honneur et le drapeau national. Se courber sans mettre un sens à notre salut et sans comprendre le sens qui mettent les japonais c'est ne pas comprendre l'héritage qu'ils nous transmettent.

Il me semble impossible de pouvoir appliquer une "exception culturelle française" quelconque à la pratique d'une voie de développement personnel nous venant d'une culture étrangère. L'on doit accepter tous les aspects de la pratique et en particulier l'étiquette qui est un élément fondamentale de la civilisation japonaise. Vouloir pratiquer "à la française" parce-que nous sommes un peuple individualiste c'est s'auto-barrer la voie de la progression personnelle a un moment ou un autre comme Teddy RINER vient de la faire. Cela n'a aucun rapport avec l'argent.

En définitif, si je refuse cet héritage parce qu'il serait un conditionnement et ne serait que "conte et berceuse", pourquoi pratiquer le iaido et le kendo ? Il y a la comme une sacrée contradiction.
Après-tout, personne ne nous force a aller transpire dans un dojo.

_________________
La voie du zen est la voie du maître d'armes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Re:
MessagePublié: Dim Oct 24, 2010 1:18 pm 
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Fév 19, 2007 3:54 pm
Messages: 283
Localisation: ...
Bonjour,

je ne reprendrai en aucun point la caricature de mes propos que tu nous sors, et la macédoine que tu en retires...

J'ai déjà dit par ailleurs ce que je trouve d'enrichissant dans le iaido et le kendo, comme chacun, si je pratique c'est que j'y trouve une dimension qui me satisfait.
Mes propos ne sont pas des enseignements, mais ils servent qq part à pousser la réflexion et en tout cas, de se débarasser des fantasmes. Et je dois dire pour avoir cotoyer bien des écoles, qu'ils sont nombreux chez nous!!!
:D

Comprenne qui veut, mais merci à tous de vos réflexion.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Reigi en compet'
MessagePublié: Mar Oct 26, 2010 9:47 am 
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Jan 21, 2005 9:36 am
Messages: 304
Localisation: PARIS
On est mauvais perdant.
Même dans une discussion sur un forum...
On le sait et on en est fier ! 8)

_________________
SON


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Reigi en compet'
MessagePublié: Jeu Oct 28, 2010 8:59 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Sep 19, 2009 7:14 am
Messages: 248
Localisation: Montpellier
Raoul.

Désolé si j'ai mal interprété vos propos mais sachez que j'ai pris le temps de les lire et d'essayer de les comprendre sur plusieurs jours avant de vous répondre.
Je ne suis pas un L-Luke du clavier qui répond avant de réfléchir.
Il me semble plus constructif que vous expliquiez ce que vous vouliez dire plutôt que de prendre la mouche.
On peut toujours en parler au stage de Versailles si vous y venez ce w-end.

_________________
La voie du zen est la voie du maître d'armes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Reigi en compet'
MessagePublié: Jeu Oct 28, 2010 10:39 am 
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Fév 19, 2007 3:54 pm
Messages: 283
Localisation: ...
non, pas de prise de mouche :D rassurez vous!
Tu le sais Lansquenet34, il y a des domaines plus intéressants que ça qui vaillent la peine de se battre.

Non, simplement lorsque je dénonce une élection sensée représenter nos disciplines, bidonnée avec des urnes déjà pleines, lorsque je fais des comparaisons avec d'autres organisations, lorsque je rectifie l'intention d'un cinéaste japonais qui avait son mot à dire sur le bushido, lorsque je cite Mac Mahon (que d'eau, que d'eau!) dont les propos ont été transformés et attribués à un maître type confucéen, lorsque je trouve déplorable que notre champion de judo national ne salue pas son partenaire après sa défaite, lorsque les sensei subissent les pressions de ronds de cuir bornés alors oui je tire à vue sur nos ffjda et cnk réunis... censés montrer l'exemple des valeurs qu'ils affichent mais qui au contraire les salissent.

Ca n'est qu'un jeu, une jonglerie avec des idées. Ca ne sert à rien mais ça fait du bien de les dire, surtout quand il s'agit de lever des conditionnements, tel des voiles, des filtres qui masquent la réalité des faits. La plupart de la majorité silencieuse est d'accord avec mes propos si j'en juge par mes courriels perso. Ce qui m'intéresse, c'est la rare minorité qui se laisse bien souvent abuser en croyant au Père Noël.

Echanger, gueuler, rigoler, c'est en principe le but d'un forum où j'apprécie tout le monde et surtout ceux qui ne sont pas d'accord avec moi et qui le disent.
:wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Reigi en compet'
MessagePublié: Jeu Oct 28, 2010 11:38 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Sep 19, 2009 7:14 am
Messages: 248
Localisation: Montpellier
Aussi longtemps qu'on te loue, crois seulement que tu n'es pas encore sur ta propre voie, mais sur celle d'un autre. (F Nietzsche)

Alors a bientôt sur ce forum ou en stage :D

_________________
La voie du zen est la voie du maître d'armes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Reigi en compet'
MessagePublié: Jeu Oct 28, 2010 2:42 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
Oui, le père noël... d'aucuns tentent parfois de faire avaler sa boisson fétiche :

Celle qui est sucrée et laisse un gout amer quand l'apparat des bulles à disparu.

Le silence est d'or et la parole est d'argent... même si ça coute...

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr