forum.cnkendo-dr.com

Bienvenue sur le forum du comité national de Kendo et Disciplines Ratachées
Nous sommes actuellement le Jeu Fév 22, 2018 6:07 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 72 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Juin 27, 2008 2:29 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Lun Mai 29, 2006 2:06 pm
Messages: 674
Localisation: Lyon
Iznogoud, s'te plait... chaNbara

Pas de M... sinon le Chambara, c'est les films de samouraï.

Nous pratiquons donc le chanbara.
Ce n'est qu'une lettre mais merci de ta vigilance à venir :wink:

_________________
David
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Juin 27, 2008 2:36 pm 
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Mai 20, 2007 2:25 pm
Messages: 88
Localisation: Kenyu
Iznogoud a écrit:
Mais comme je le disais, tout cela n'était pas systématique. Et comme je le disais aussi, je pense que la majorité des gens se sont bien amusés durant cette coupe de Paris. :smile:

Tou à fait d'accord :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Juin 27, 2008 4:51 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Mars 24, 2005 5:45 pm
Messages: 1136
Localisation: Paris Budo 11
binju a écrit:
je vois pas l'interet du passage sur olivier....

c'est du foutage de merde pur et simple...quand il est venu critique ton arbitrage tu lui as dit en face que t'aimais pas son atitude, pourquoi ne pas laisser l'histoire s'arreter la ....

on est 10 a faire du kendo on devrait essayer detre solidaires au lieu de ca le kendo francais est bourre dhistoires de mecs qui se haient pour des broutilles

surtout qu'il me semble qu' olivier ne vient pas sur ce forum et quand bien meme je crois qu il ya des utilisations plus interessantes pour cet espace

pour finir quelqun qui sait pertinement qu'il na pas le niveau pour arbitrer (je dit pas ca pour toi je sais pas qui t'es) ne devrait pas arbitrer une competition
meme pour une compete amical il ya des gens qui sentrainent serieusement qui se leve tot prenne sur leur conger
tout ca pour se prendre un men sur le shinai ca enerve ...
meme si lerreur est honnete cela reste une erreur


Disons que je ne suis pas franchement d'accord avec l'ensembles du post.

Mais ce qui me choque profondément et le point sur lequel je suis d'accord avec binju, c'est notre capacité à bloquer le kendo par nos divisions. Vous me direz se mettre d'accord à 5000 c'est pas gagné, mais ça me frappe de voir comme des sujets tels que les JO réussissent à mettre la pagaille dans un discipline qui ne demande que de la visibilité pour se développer.

Sur l'arbitrage je suis en théorie d'accord mais concretement y a pas assez d'arbitre. Donc ceux qui s'investissent et prennent des congés etc... n'ont plus qu'a devenir arbitre. Moi je ne critique jamais car:
1 je ne ferai jamais la démarche
2 je suivrai pas les stages
3 je saurai pas toujours si il y a ippon ou pas
4 il faudrait que je renonce à ma compétition pour arbitrer?? berk! Je remercie le ciel à chaque fois, qu'il y en ait qui fasse ce sacrifice à ma place.

_________________
Boulet un jour, boulet toujours...

pas besoin de mettre un kilo de poivre dans la cuisine, pour en savourer le gout....

Kendo cat!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Juin 27, 2008 10:14 pm 
ce post est une synthese de mes denieres meditations !

binju a écrit:
au lieu de ca le kendo francais est bourre dhistoires de mecs qui se haient pour des broutilles


un de mes profs avec qui j'ai deja eu l'occasion de me prendre le chou, mais avec qui je suis parfaitement copain, m'a donné une des pistes hier soir, entre deux bieres :
il semble que les kendokas soient de ceux qui acceptent et aiment la confrontation directe, face a face, et la tension qui decoule du ippon. il se peut que nous ayons les defauts de nos qualités a ce niveau...

binju a écrit:
je crois qu il ya des utilisations plus interessantes pour cet espace


et bien justement, c'est une croyance. on en est la. la communciation par courrier ecrit a quelques milliers d'année d'ancienneté, la peinture un peu moins, la photo a peine deux centaines d'années, mais nos medias modernes n''ont acune ancienneté. Nous sommes en pleine experimentation, mais sans en avoir conscience. qui sait comment on doit se servir des forums ? la vivacité de la conversation de bistro avec la forme austere du courrier adminsitratif et la gaité d'une convocation au tribunal. il n'y a pas de mode d'emploi, pas de memoire encore, pas de texte sacré pour dire comment se servir de cette place du village ( qui je le rappelle est entierement sauvegardée sur la "wayback machine" pour des siecles)

binju a écrit:
meme si lerreur est honnete cela reste une erreur

l'erreur d'arbitrage devient un vrai sujet de société a travers la surmediatisation du foot et la videotransmission extreme ( dizaines de ralentis sur les fautes des joueurs, vivisection ds matchs dans des emissions spécialisées, commentaires sportifs, journaux reprenant les polemiques, etc...)
Alors qu'au départ le joueur acceptait totalement l'arbitre, il reve aujourd'hui, tel un consomateur exigeant, de le virer et de le remplacer par une machine qui lui donnera ce qu'il pense etre son du.

confrontation salutaire plutot que consensus mou, ultra-medias balayant les hierarchies, mise en scene des joutes modernes et exigeance de jugement, je pense que nous sommes au coeur du "drame" contemporain.


Dernière édition par Eddy tov le Ven Juin 27, 2008 10:35 pm, édité 1 fois au total.

Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Juin 27, 2008 10:32 pm 
Calamity Ann a écrit:
un discipline qui ne demande que de la visibilité pour se développer.

parmi les idées a contre courant que je cultive, je me dis parfois que "se developper" n'est pas forcement enviable.
"pourquoi quelquechose plutot que rien ?"
cette phrase, et son contraire, que me disait un copain de newsgroups, je me la repete souvent...
Notre energie est parfois comme le fleuve qui deborde. Elle emmene les choses et les gens pour les laisser ensuite la ou ils n'etaient pas attendus.

Notre bon sens nous pousse t il a transformer le bon petit coin qu'on a decouvert dans la clairiere pour pique niquer en aire d'arret d'autoroute bondée ?


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Juin 28, 2008 9:34 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
Je réponds aux premiers messages en copiant collant vos remarques sur un traitement de texte et en mettant vos pseudo sur vos interventions en italique. J’espère que ce sera lisible.


Spiff
Dénoncer un tel comportement pourquoi pas, débattre sur le respect des décisions des arbitres, etc pourquoi pas... mais discréditer publiquement sur un forum pour régler des comptes personnels ne sert strictement à rien (même si les faits sont vrais, d'ailleurs j'en sais rien, j'y étais pas). S'il y a un problème entre vous, réglez-le entre vous, ou avec des gens que ça intéresse.
Maintenant si tu veux parler de l'arbitrage en kendo, de la contestation de l'arbitrage, de la capacité des combattants à prendre du recul en shiai et à accepter les décisions même s'il ne sont pas d'accord... pourquoi pas... mais alors ne commence pas par balancer des noms.

Sinon le reste du compte-rendu est intéressant.

Blue Vador
J’évoque le problème ici nommément car ça ne s’est pas limité à une insulte. Lorsque nous avons arbitrés ensemble par la suite,(une personne témoin de la situation s’est proposée d’aller le chercher pour arbitrer car au départ j’avais refusé d’aller le solliciter. Finalement devant l’absence d’arbitre, c’est moi qui suis allé le chercher. J’ai préféré privilégier la compétition plutôt que de bloquer la situation) il a poursuivit par des récriminations lors de l’arbitrage malgré mes remarques. Et en général, les possibilités de réparties « en tension » sont assez restreintes. J’ai essayé de me tempérer lors de l’arbitrage, mais je trouvais cette façon de faire tout à fait déplacée. Et très déplaisante dans sa persistance. Mais ce ne sont pas les mêmes mots qui me sont venus à l’esprit sur l’instant.
Ma façon de faire est sans doute discutable, je pense à contrario que cette approche individualisée n’est pas fondamentalement inutile. Peut-être qu’une rubrique arbitrage sur le forum en lecture exclusive pour les arbitres permettrait de communiquer pour l’ensemble des éléments de l’arbitrage et pour ce type de problèmes ou difficultés rencontrés ?

Pour le reste je suis d’accord avec toi.
Et je te remercie de dissocier le reste du texte.

Iznogoud
Avec toute l'amitié que j'ai pour toi, mon cher Blue Vador, il me semble que ce genre de phrase, qui ne revient finalement qu'à traiter quelqu'un de lâche par medium interposé, ressemble plus à une attaque personnelle qu'autre chose...

Blue Vador
Je te réponds après réflexion que je suis d’accord. J’ajouterai, quand quelqu’un vient me voire juste après s’être fait marqué et perdu son combat, me balance une insulte en me regardant bien droit dans les yeux à l’extérieur du shiaijo, à titre personnel, je ne le prends pas bien.
Et je trouve cela très peu courageux parce que vue la situation, c’est facile.
D’un certain point de vue, il me tient pour responsable sans s’interroger sur sa propre part de responsabilité. (et alors que je ne suis pas seul à arbitrer).
Il n’y a donc pas de débat possible sur le moment autrement qu’en se justifiant ou en perdant « tout sens commun ». Donc peut-être que ma réaction est sujette à caution, mais je dois dire que la sienne l’est sans discussion. La troisième possibilité aurait peut-être été d’en faire part aux responsables, mais j’admets que j’ai été surpris lors de sa première « intervention » en dehors du shiaijo.

Et pour répondre à NB, je suis aussi venu parce que Julien et Malik m’ont sollicité à titre personnel. Je viens à cette rencontre à titre amical. D’ailleurs, tu m’avais également et préalablement sollicité. Si j’ai dis oui, et que je donne de mon temps avec plaisir, je n’y viens pas pour me faire allumer. Ce serait bien de ne pas oublier que les arbitres aussi sont bénévoles. Et cela ne retire rien aux qualités de tous les bénévoles, j’ai bien dis tous, qui ont consacrés leur énergie à cette compétition.

Iznogoud
Qui plus est, tu parles de reconnaître les actions positives comme négatives : indépendamment de votre échange, Olivier et toi, pourquoi ne pas reconnaître que l'arbitrage, du fait de l'inexpérience de certains (qui n'avaient jamais arbitré), a parfois été flottant ou a dépendu essentiellement de l'arbitre principal, suivi dans ses décisions par les arbitres "débutants" ?

Blue Vador
C’est probable, mais quand tu entres dans le shiaijo en sachant cela (parce qu’il me semble qu’ils sont quand même visibles les arbitres) tu es conscient que tu t’exposes au risque non ?
Je trouverai dur de faire la remarque à des personnes qui sont volontaires et s’exposent pour ce genre de tache que peu de pratiquants prennent le « risque » de faire. Chacun sait qu’elle n’est pas toujours comprise et qu’elle est variable par essence, puisqu’avant tout humaine. Avec un surcroit de difficultés si tu es inexpérimenté.

En outre cela m’est difficile de lire que la décision dépend de l’arbitre principal. Son rôle est d’annoncer, mais également de se positionner en tant qu’arbitre ayant une voix sur 3. Il n’a qu’une voix sur 3 et n’est pas prépondérant. (je t’invite à jeter un œil au règlement de la compétition pour confirmer ou infirmer mes propos). Je t’invite également à observer le déroulement d’un arbitrage dans cette fonction. Tu verra qu’il annonce sa décision d’abord, puis au besoin change de drapeau ou pas, et annonce la décision majoritaire.

Ensuite, qu’un arbitre s’essayant à l’arbitrage soit influencé du fait de son inexpérience ne m’étonnerai pas outre mesure. A titre de comparaison quand tu fais un achat tu peux être influencé par la décision de personnes plus expérimentés (et l’échelle est variable). Libre à toi de conserver ou non ton libre arbitre ou de te laisser influencer. A mes yeux cela dépend de ton degré d’affirmation dans ce genre de situation. Et cela demande un certain type d’efforts selon le contexte. Cela dépend aussi de ta disponibilité d’esprit, je pense.

Faut-il vraiment entrer dans le détail concernant certaines situations d’arbitrage qui ne se reproduise que très très rarement 2 fois ? Soit, je décrirai quelques exemples à titre d’illustration plus loin. Je vais m’avancer personnellement dans ce que je vais dire, car je ne m’exprimerai pas à leur place : Quand j’estime que la frappe est valable mais que je ne suis pas bien placé pour être totalement sûr et qu’un arbitre lève avant, parce lui est mieux placer pour voir, personnellement je lève. Car son action confirme ma perception. Si je ne perçois pas de Ippon je ne lève pas. (tu n’as qu’a voir qu’en finale j’ai été le seul à avoir levé rouge car je n’ai pas perçu le débana koté du blanc du fait de mon placement et aussi parce que j’avais la lumière du jour en face). En outre, de façon plus générale, il y a moulte variables qu’il faut prendre en considération selon le niveau des pratiquants.

A titre d’exemple donc, lors d’une rencontre à cette compétition, j’ai levé pour un Koté à un moment donné, car pour moi la Kendo-Kate (mais je ne crois pas qu’elle s’appelait Catherine…) était parfaitement entrée en plaçant un koté dans les premières secondes du combat.
Les 2 arbitres dits « débutants » n’ont pas levés car ils estimaient son koté trop léger.
Puis lors du combat, ils ont mieux vu les opportunités qu’elle saisissait parfaitement sans réellement aboutir. Et ils ont convenu par la suite que si elle avait mit ce koté au milieu du combat, ils l’auraient validés. Donc tu vois, ils sont honnêtes dans leur arbitrage. Et aucun des 2 n’a levé quand j’ai levé, car ils n’estimaient pas le point valable. Donc ce que tu dis est sans doute valable pour ce que tu as vu, mais d’autres situations ont eu lieu également. Personne n’est omniscient. Et de là, la complexité de l’arbitrage, la situation, le contexte de l’action, l’état d’esprit, la concentration, la disponibilité, l’évaluation des combattants etc… ça bouge tout le temps… et il y a beaucoup de paramètres. Mais fort heureusement il y a des éléments d’évaluation en commun. Et à mon sens, dans une pratique comme celle là, il vaut mieux expérimenter pour se faire son idée par soi même.

J’ai vu aussi maintes fois, que quand on est assis sans la tension et l’implication dans la décision, c’est beaucoup plus facile d’arbitrer. Encore plus quand tu n’est pas en position d’arbitrage et que tu es proche du Shiaijo. C’est encore plus facile quand tu ajoutes une critique systématique de la décision qui ne te plaît pas. Car tu adopte un point de vue partiel et subjectif, comme n’importe quel arbitre… (Je précise ces quelques cas de figures pour les rappeler, non pour critiquer tes remarques ou t’attaquer à titre personnel.) Peut-être faut-il ajouter dans l’arbitrage, la tension le « démarrage » le stress, les ruptures de rythmes, la fatigue. Parce que pour en revenir à la coupe de paris, j’étais shushin un peu trop souvent à mon gout. Mais il fallait faire avec. Sans parler des cavalcades pour aller chercher de nouveaux arbitres parce qu’ils étaient manquants. Donc si les arbitres sont débutants et qu’ils gèrent au mieux selon leur possibilité, de mon point de vue, je ne trouve pas la remarque bien vue, même si c’est une probabilité.

En plus, certains arbitres « débutants » ne l’étaient pas tous, car parmi eux il y avait de bons voir très bons compétiteurs qui avaient un œil suffisamment exercé ainsi qu’une expérience significative du shiai pour évaluer les points. Et d’autre part qu’un « débutant en arbitrage » ait le courage de se « mouiller » pour permettre aux copains et aux copines de réaliser leurs rencontres est à mes yeux plus louable que répréhensible sur ses « erreurs ». Et ceci bien que chacun ait sa motivation propre. Après, que le résultat des décisions ne correspondent pas nécessairement à l’attente des compétiteurs, cela ne m’étonne pas et je répondrais qu’il faut bien commencer.

Iznogoud
Comment ne pas rappeler l'incompréhension de certains kendôka ayant pris la place du pratiquant de chambara face à l'arbitrage du sport chambara (aucun rappel n'a d'ailleurs été fait avant la compétition vis-à-vis des éléments importants pour la prise en compte d'un coup en chambara, alors même que des gens ne pratiquant pas le chambara allaient être appelés à effectuer des combats dans cette discipline) ?

Blue Vador
L’a-t-il été fait en Kendo ce rappel ? Mais bien que cela dépasse ma remarque initiale, je trouve que tu as raison. Pour ma part j’ai effectué un remplacement au poste de responsable d’arbitrage en Chanbara au pied levé, et c’est vrai, j’ai omis ces détails d’importance. Toutefois, cela n’a pas empêché des Kendoka de gagner leur combat de chanbara face à un pratiquant de chanbara. Et puis, la frustration à un moment ou à un autre dans une compétition, elle existe. Il faut juste apprendre à la gérer, et ne pas dépendre entièrement de l’enjeu personnel qu’on y met. Cela s’appelle je crois, la juste mesure…

Iznogoud
Pour ma part, en tant que pratiquant de naginata, il m'a semblé que certains coups étaient accordés, lors des shiai de kendô, plus ou moins aisément selon les trios d'arbitres, de même que l'arbitrage des isshujiai a donné lieu à son habituel lot d'incompréhensions dans un sens comme dans l'autre : pourquoi ce men est-il accordé au kendôka alors que le naginata no hito et lui sont au contact et que les deux armes restent au contact durant tout le coup ? pourquoi ce kote est-il accordé au naginata no hito (Hughes en l'occurrence) alors qu'il n'est manifestement pas valide ?

Blue Vador
Je ne peux pas te répondre pour l’ensemble de la compétition. En ce qui concerne notre shiaijo, et mon expérience limité certes, en Naginata, j’ai validé ce que je pensais être juste. Personnellement je regarde beaucoup des vidéos et des combats de naginata pour comprendre ce qui est validé dans l’action. Je trouve que c’est un bon outil d’analyse à posteriori.

Sur notre shiaijo, j’ai plus vu de « suné » avec la bonne partie de la courbure que de « Men » avec Ki ken taï ou en tout cas une pénétration flagrante de la distance par le Kendoka en conservant la « bonne » distance avec la « bonne » partie pour appliquer sa technique. Et puis j’ai un peu combattu avec des pratiquant(e)s de Naginata en revoyant la vidéo après les combats. Ça m’a donné une idée du Ippon. Et enfin, nous étions 3 arbitres dont Alain Guillaume, qui, je le crois, a quelques notions du Ippon en Naginata…

L’idéal serait de ne confronter que le naginata au naginata avec des arbitres de Naginata. Le kendo au kendo avec des arbitres de Kendo, et le chanbara au chanbara avec des arbitres de chanbara, et d’avoir un nombre suffisant d’arbitres. Hors les situations dans ce contexte sont loin d’êtres idéales comme tu le sais déjà. C’est aussi ce qui fait l’intérêt de cette rencontre à mes yeux.

Iznogoud
On pourrait continuer pendant longtemps sur ce sujet... Je rappellerais volontiers que si la coupe de Paris se déroule toujours dans une bonne ambiance, on retombe malgré tout dans une mentalité plus "compète" dès qu'on arrive en tableau, ce qui peut expliquer certaines réactions un peu vives (sans pour autant les justifier, hein, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit) ; et sans aucune condamnation ni aucun jugement moral ou de valeur de ma part, il me semble avoir vu souvent ces dernières années des équipes constituées uniquement de Japonais.(e)s du Budô et du Kenyû accompagnés à chaque fois d'un iaidôka de très bon niveau, qui étaient là pour gagner la compétition, et pas pour constituer une équipe le matin même et se marrer dans une ambiance amicale... Une compétition, à l'issue de laquelle on remet des breloques et une coupe, n'est pour ainsi dire jamais "amicale" ; et ce, surtout quand on arrive à un certain niveau de la compétition, comme je le disais plus haut, d'où certaines tensions possibles.

Blue Vador
Bonne ambiance ok, on retombe dans un certain esprit de compétition ok, mais de là à « craquer » parce qu’on ne se contient pas parce que cela ne se déroule pas comme on le souhaite, pas d’accord. Et j’ai bien compris que tu ne justifiais pas la démarche.

Pour le mode de constitution des équipes, c’est du ressort des organisateurs. Des idées sont suggérées ici même, après il faut s’informer pour savoir si elles aboutissent. Et puis ceux qui ont emporté la coupe de Paris, c’est une équipe de « Jeunes» pas du tout dans le cas de figure que tu décris.

Par compétition « amicale » je comprends une rencontre sportive au même titre qu’un open hors du calendrier des compétitions régionales ou nationales. A ceci prêt que la coupe de paris est un mélange des genres qui confirme la volonté de cohabitation des différentes pratiques par les organisateurs, mais avant tout par les pratiquant(e)s eux-mêmes.

Mais c’est bien une question d’enjeu, et il y a toujours un enjeu de principe quelle que soit la compétition. Je suis assez d’accord avec toi la dessus. Et ça démarre déjà en poule (pool).
Pour ne pas faire « l’œuf » (l’équipe qui sort définitivement).

Néanmoins il y a question sur la permissivité face à ce type d’état d’esprit dans la où les disciplines sportives dite : « martiales » et dans une compétition dite : « amicale ».

J’ai vécu une situation forte en ile de France en 1999 où j’avais marqué un beau koté men en quart de final qui ne m’a pas été validé. En fait, il l’a été, puis il a été annulé par les arbitres. Pourquoi ? Je n’en sais rien et à l’époque cela ne m’intéressait pas de savoir. Et pourtant il y avait un enjeu au bout de ce combat. Par contre aller « allumer » un arbitre parce que j’estime avoir eu le point, ce n’était pas dans mon état d’esprit et ça ne l’est toujours pas. C’est peut-être pour cela que j’ai du mal à comprendre.

Iznogoud
A part ça, je me suis bien amusé, à cette coupe de Paris : elle a été riche d'enseignements pour ma pratique et mon état d'esprit, et les jigeiko du soir ont été l'occasion pour moi de pratiquer avec M. Goullon, en nito, et je pense pouvoir dire sans trop m'avancer qu'on s'est bien marrés (et maravés aussi)l'un et l'autre.

Blue Vador
Julien GOULLON est quelqu’un qui a de la volonté et qui ne se prend pas la tête. En plus il est joyeux (combattant aussi) et ce n’est pas pour déplaire non plus… de mon point de vue, il a un réel potentiel en nito, et je ne suis pas le seul à le penser.

Faudra que je retourne à Torcy un de ces 4…

J’espère qu’on aura aussi l’occasion de se rencontrer avec toi en Naginata et moi en Kendo, pour que je révise…


Calamity ann :
Je suis d'accord qu'un petit rappel des règles de chambara n'auraient pas été du luxe pour les kendokas …

Blue vador
Si des pratiquants de chanbara se déplacent lors des prochaines éditions ce ne sera sans doute pas nécessaire. Dans le cas contraire peut-être qu’une initiation courte serait bienvenue ? Une visualisation des techniques seraient complémentaires à une explication, utile il est vrai, puisque certain kendoka ont occupés la place du chanbara laissée vacante. Encore une fois c’est aussi du ressort des organisateurs.

Iznogoud
Concernant le même sujet : Tout à fait, mais il est toujours bon de penser à améliorer les choses. En l'occurrence, je sais que cela a engendré quelques frustrations et incompréhensions. Surtout, je pense que ce serait bien qu'il y ait un petit briefing entre les arbitres avant la compétition, surtout lorsqu'ils sont appelés à arbitrer d'autres disciplines que les leurs, qui ne prennent pas forcément en compte exactement les mêmes choses.

Blue Vador
J’espère que ta proposition, vos propositions, seront lues. Mais de mon point de vue, il ne faut pas s’attendre à des miracles, il est probable qu’il ait à nouveaux des arbitres improvisés du fait du manque d’arbitres, et qui n’assisteront peut-être pas à ce briefing .Et alors là, on retourne à la case départ.
Mais même si les arbitres sont « brifés » tu as parfois des échanges assez complexes qu’il n’est pas toujours facile d’évaluer, tout comme en kendo d’ailleurs… et en Naginata…
Pour pousser ton idée plus loin, ce serait bien qu’il ait un rappel en Naginata aussi…

Organiser un stage « pluridisciplinaire » d’initiation pour s’essayer à la discipline de Chacun préalablement à la compétition ? Des mini stages par discipline ? Ce serait peut-être faisable ? Faut voir… avec les organisateurs…

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Juin 28, 2008 9:42 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Mars 24, 2005 5:45 pm
Messages: 1136
Localisation: Paris Budo 11
ineditof a écrit:
Calamity Ann a écrit:
un discipline qui ne demande que de la visibilité pour se développer.

parmi les idées a contre courant que je cultive, je me dis parfois que "se developper" n'est pas forcement enviable.
"pourquoi quelquechose plutot que rien ?"


Parcequ'ainsi on pourra avoir des salles de meilleurs qualité, des créneaux horaires plus facilement, plus de clubs (donc des clubs plus près de chez nous), les plus doués pourrons faire du sport-étude....

Ce ne sont que quelques exemples, mais moi je trouve que ça vaut le coup de grossir un peu.

_________________
Boulet un jour, boulet toujours...

pas besoin de mettre un kilo de poivre dans la cuisine, pour en savourer le gout....

Kendo cat!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Juin 28, 2008 10:28 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
[quote="Calamity Ann" Parcequ'ainsi on pourra avoir des salles de meilleurs qualité, des créneaux horaires plus facilement, plus de clubs (donc des clubs plus près de chez nous), les plus doués pourrons faire du sport-étude....

Ce ne sont que quelques exemples, mais moi je trouve que ça vaut le coup de grossir un peu.
[/quote]

Cela demanderait une démarche de structuration plutot conséquente...
car plus le nombre de pratiquants augmente plus la délégation est importante...

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Juin 28, 2008 6:59 pm 
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Déc 02, 2004 10:31 pm
Messages: 59
Localisation: Paris, Kenyu
Citer:
il me semble avoir vu souvent ces dernières années des équipes constituées uniquement de Japonais(e)s du Budô et du Kenyû accompagnés à chaque fois d'un iaidôka de très bon niveau, qui étaient là pour gagner la compétition, et pas pour constituer une équipe le matin même et se marrer dans une ambiance amicale...


Ben nous, les Fromages qui puent, on s'est bien marré :lol:
On est arrivé en finale, certes, mais c'était pas l'objectif. L'objectif, c'était justement de monter une équipe composée de personnes qui ne jouent pas ensemble lors des compet' officielles, mais qui on envie de s'amuser ensemble. Quand à notre niveau, relativisons : 1 kyusha, 1 2e dan, 2 3e dan, 1 5e dan (iaido).
En tout cas, au Kenyu, on avait fait le max pour entrainer moult kyusha dans cette compet de façon à ce qu'ils découvrent le monde merveilleux de la compétition (comment ça, ça fait un peu Disneyworld mon commentaire ?). D'ailleurs, on avait pris Chloé qui débutait avec nous. Elle a pas été déçue du voyage :twisted: gniark gniark gniark

Concernant la compo des équipes, il me semblait qu'il fallait se préinscrire avec une équipe presque compléte...? En tout cas, notre iaidoka, on l'a récupérer sur place, lors du dernier tour du mercato. Il avait l'air tout perdu, abandonné... on l'a adopté... Pour un peu, on avait personne...!
Si y'en a d'intéressé, on peut enviseager une prêt pour la prochaine Coupe. Ou alors un transfert, mais ça va couter plus cher !!!!!!!!!!! ("Money... it's a cry...!)

Avec le temps, seuls les bons souvenirs restent. Alors vivement la prochaine !

_________________
Yannick Fiant

http://www.kenyu.fr/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Juin 28, 2008 9:39 pm 
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Jan 21, 2005 9:36 am
Messages: 304
Localisation: PARIS
"Les arbitres sont aussi des bénévoles"

Heureusement pour l'éthique sportive non ?
C'est même le cas dans certains sports professionels !

Je pense que l'organisation s'est bien occupée de la restauration et de certains frais de déplacement des officiels ce qui n'est pas grand chose certes.
Mais c'est dans ce sens que je remercie les "non officiels" qui nous ont donné un coup de main sans hésiter et sans attendre quoique ce soit en retour.
Et je me rappelle parfaitement avoir solliciter Olivier BARDON pour ranger le comptoir et la salle de réunion en dernier.
Par contre je n'ai pas entendu parler de l'incident décrit par Blue Vador.

Encore une fois, il n'y avait pas qu'Olivier BARDON à la Coupe de PARIS 2008 (oui, oui, il y avait aussi les Hards GAYS, aujourd'hui, il y avait un défilé pour leur victoire... Heureusement que ce ne sont pas les fromages qui puent qui ont gagné !!) mais comme Blue Vador en parle...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Dim Juin 29, 2008 8:34 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mar Sep 13, 2005 4:54 pm
Messages: 924
Localisation: dans la meute...
Juste comme ça, pour en revenir à l'arbitrage en général(parce que pour l'ancdote de ce post, j'y étais pas à cette compèt alors...), il faut être honnête, on l'a tous critiqué un jour pour soi, son équipe, pour un point donné "trop facilement" à l'adversaire mais au final, on ne peut pas revenir sur LE point en question,non??? (ou alors très rarement). On peut juste améliorer la suite du combat si c'est encore possible ou rentrer at home... :roll:

C'était la minute du jour: non à la prise de tête!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Juin 30, 2008 2:32 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mar Déc 07, 2004 4:57 pm
Messages: 290
Localisation: IBU
ôkami a écrit:
mais au final, on ne peut pas revenir sur LE point en question,non??? (ou alors très rarement).


Il me semble que c'est possible en Chanbara : y'a moyen de contester, et de faire revenir les arbitres sur leurs décisions (mais au risque de se prendre une pénalité) ; enfin crois-je...

_________________
Baptiste Tavernier
-Naginata y Tequila-

"We are now no longer the knights who say ニ !
We are the knights who say 駅 駅 駅 普段着 フポング !"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Juin 30, 2008 1:30 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Lun Mai 29, 2006 2:06 pm
Messages: 674
Localisation: Lyon
Exact, mais plutot que de contester, on parle d'expliquer son point de vue sur le point. :wink:

C'est impossible lorsque les 3 arbitres ont levé ensemble pour le meme. En gros à 3 contre 0, aucune inutie de lever la main. Pour le reste, c'est à l'appréciation des arbitres et en cours d'étude par la commission d'arbitrage.

Pas encore de pénalité pour l'utilisation abusive, mais pourquoi pas. Proposition judicieuse.

Il faut dire que comparé au kendo, les combats de chanbara durent moins longtemps, donc ce temps supplémentaire des gogi ne rallonge pas inconsidérément les compétitions.

_________________
David
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Juin 30, 2008 5:31 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Mars 24, 2005 5:45 pm
Messages: 1136
Localisation: Paris Budo 11
Blue VADOR a écrit:
[quote="Calamity Ann" Parcequ'ainsi on pourra avoir des salles de meilleurs qualité, des créneaux horaires plus facilement, plus de clubs (donc des clubs plus près de chez nous), les plus doués pourrons faire du sport-étude....

Ce ne sont que quelques exemples, mais moi je trouve que ça vaut le coup de grossir un peu.


Cela demanderait une démarche de structuration plutot conséquente...
car plus le nombre de pratiquants augmente plus la délégation est importante...[/quote]

Ben à la limite ça ne serait pas plus mal.
Si le cnk pouvait avoir des employés en plus pour gérer tout ça, si certaines personnes pouvaient être salariées pour organiser le schmilblick que sont les compétitions et les stages, si on pouvait faire des caisses de solidarité pour acheter des armures prétées par les clubs ou le cnk, ça serait pas mal non plus.

Bref avoir des moyens en plus n'est pas une tares et muliplier le nombres de kendoka français non plus. Je m'éloigne du sujet mais je trouve qu'on rale souvent sur les limites du kendo français sans jamais chercher à les dépasser.

"Le secrétariat du cnk est trop lent,
ya pas assez de salles et quand on en a elles ont un sol inadapté,
ya pas de club à côté de chez moi
les stages sont trop cher..."

Mais dès qu'il s'agit de trouver les solutions, j'ai l'impression que certains kendokas crient "au loup" (ou plutôt "au Nike").

_________________
Boulet un jour, boulet toujours...

pas besoin de mettre un kilo de poivre dans la cuisine, pour en savourer le gout....

Kendo cat!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Juin 30, 2008 5:33 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mer Mai 04, 2005 12:45 pm
Messages: 612
Localisation: ecoledesjedi.com
NB a écrit:
"Les arbitres sont aussi des bénévoles"

Heureusement pour l'éthique sportive non ?
C'est même le cas dans certains sports professionels !

Je pense que l'organisation s'est bien occupée de la restauration et de certains frais de déplacement des officiels ce qui n'est pas grand chose certes.
Mais c'est dans ce sens que je remercie les "non officiels" qui nous ont donné un coup de main sans hésiter et sans attendre quoique ce soit en retour.


L'organisation s'est très bien occupée de la restauration si tu veux mon avis.

Mais je ne comprends pas bien ce qu tu veux dire dans ta partie sur l'éthique sportive. Peux tu expliquer stp ?

Personnellement qu'il soit remunéré ou non l'arbitre à la même responsabilité et l'enjeu reste identifiable. mais il me semble que "cela" pourrait augmenter en intensité au fur et mesure de l'augmentation de l'enjeu... avec des clubs peu scrupuleux de l'éthique du sport dont tu parles... Je pose ici une idée générale à débattre.

_________________
Il ne faut pas prendre les messies pour des gens ternes ( Michel Vivoux en 1982)
Tapis volant G D'ail
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/20/un-jeune-gapencais-vend-un-tapis-volant-sur-ebay


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 72 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr